Pourquoi Tether, la troisième plus importante cryptomonnaie, inquiète les économistes

Le Tether, cryptomonnaie très stable, sert de valeur refuge sur le marché des devises numériques. Mais son influence croissante fait craindre qu’il ne soit l’élément déclencheur d’une crise.

Tether n’est pas la plus connue des cryptomonnaies, elle est même franchement obscure comparée à des phénomènes comme le bitcoin. Pourtant, elle arrive en troisième position si l’on classe les devises numériques par leur valeur sur le marché. Mais le tether ne fonctionne pas tout à fait de la même manière : c’est une stablecoin, une monnaie stable, car liée à la valeur d’une devise véritable. Le cours du tether suit celui du dollar américain, ce qui le rend bien plus constant que les autres cryptomonnaies.

Il peut fluctuer un peu, mais globalement un tether vaut un dollar. Son principal intérêt est de fournir une alternative stable aux cryptotraders qui voudraient se réfugier dans une devise qui ne risque pas de perdre la moitié de sa valeur du jour au lendemain, comme le bitcoin est toujours susceptible de le faire. Il y aurait 60 milliards de tethers en circulation.

Pas assez de billets verts

Le problème, pointent de plus en plus d’économistes, c’est qu’ils ne savent pas si la firme Tether possède un capital suffisant en véritables dollars pour absorber la quantité de devises numériques qu’elle a lancée sur le marché. Seulement 2,9% selon la firme elle-même, le reste étant en fait des papiers commerciaux, des emprunts à court terme et sans assurance. Tether serait ainsi un des 10 plus gros détenteurs de papiers commerciaux au monde.

Perte de confiance

Selon les analystes de la holding financière JPMorgan, une soudaine perte de confiance dans le tether risquerait de provoquer une immense pénurie de liquidités, et le choc pourrait s’étendre à l’ensemble du marché des cryptomonnaies. Voire pire.

Selon eux, le retrait du marché d’un grand nombre de tethers pourrait aussi affecter le cours des monnaies réelles. Eric S. Rosengren, économiste et directeur de la réserve fédérale de Boston, a fait part de son inquiétude: « Ces stablecoins deviennent de plus en plus populaires. Une future crise pourrait aisément être déclenchée alors qu’elles deviennent une part de plus en plus importante du marché financier, à moins que nous commencions à les réguler, et à nous assurer qu’elles sont véritablement bien plus stables que ce qui a été vendu au grand public sous le nom de stablecoin. »

Pour aller plus loin :

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20