Pourquoi les ultra-riches français sont ceux qui se sont le plus enrichis cette décennie après les Chinois ?

Claudio Furlan/AP/Isopix

BFM Business tente de répondre à cette question. La France compte plus d’ultra-riches que les Allemands ou encore les Chinois? Sur les dix dernières années, les milliardaires français ont enrichi leur capital de 439% contre ‘seulement’ 170% pour les milliardaires américains, 175% pour les Allemands et 168% pour les Britanniques.

Ces chiffres proviennent d’une étude de PwC dont les résultats ont été publiés en octobre dernier. Sur la décennie 2009-2020, seuls les milliardaires chinois ont fait mieux que les Français avec une augmentation de richesse de 1146%.

PwC.

Mais si la richesse des milliardaires s’est appréciée sur la dernière décennie, ce sont les ultra-riches qui en ont profité le plus. En attestent les classements établis par Bloomberg ou Forbes. La pandémie a notamment permis de faire passer un cap à Bernard Arnault, qui est devenu en 2020 membre du club des centi-milliardaires. Un club très fermé de 8 à 10 personnes selon les évolutions du cours de la bourse.

On retrouve dans le Top 30 de Bloomberg cinq ultra-riches français parmi lesquels les frères Wertheimer, propriétaires de Chanel (30ème), François Pinault  (23e), et Françoise Bettencourt Meyers (11ème) l’héritière de L’Oréal. BFM Business note que pour la première dois dans l’Histoire, deux Français figurent dans le top 10 en temps réel établit par Forbes des plus grandes fortunes du monde, avec Arnault et Bettencourt.

Si on veut trouver le 1er Italien (Giovanni Ferrero, des célèbres produits alimentaires, qui vit en Belgique), il faut aller chercher à la 39e place, le premier Allemand (Klaus-Michael Kuehne, tansport) est 2 échelons plus loin à la 41e place, le premier Britannique est à la 50e place (James Dyson, du nom des célèbres aspirateurs). Pour retrouver une trace du premier Belge, il faut se rendre à la 228e place avec Eric Wittouck (Weight Watchers) et ses 10 milliards d’euros.

Le reste du top 30 est ultra-dominé par les Américains alors que quelques Chinois y font leur entrée comme le plus riche d’entre eux, Zhong Shanshan. Les autres nationalités se comptent sur les doigts d’une main.

Pourquoi ?

Pourquoi une telle représentation française parmi les ultra-riches? La réponse tient en un seul mot: le luxe. Si les années 2000 ont été marquées par l’apogée de grands groupes liés à la consommation comme Ikea, Aldi, Zara, Wallmart … etc., les années 2010 ont célébré les grands groupes technologiques (GAFAM), bien sûr, et l’industrie du luxe n’a elle fait que gagner en valeur : LMVH, L’Oreal, Chanel et Kering… les ventes des produits de luxe ont triplé en 20 ans.

Pour aller plus loin: