Pourquoi le papier toilette devrait-il toujours être présenté en rouleau?

Si l’idée de jeter l’argent dans les toilettes vous plait, vous n’aurez sans doute aucun scrupule à consacrer près de €900 dans un set de papier-toilette.

La « prochaine génération » de papier-toilette est vendue par une firme Suisse, Joseph’s Toiletries, pour le prix d’un voyage en Australie, ou de 1.270 rouleaux de papier ordinaire. Le papier, appelé The Standard, se présente à plat et non sous forme de rouleau, et serait « le plus apaisant et absorbant du monde ».

Gwyneth Paltrow l’a mentionné dans son magazine en ligne Goop comme un possible cadeau de Noël pour « un ami qui possède vraiment déjà tout », sous la rubrique « ridicule mais extraordinaire ».

Le papier est fourni avec un présentoir conçu par le designer suisse Bagno Sasso Mobili, et un produit nettoyant et hydratant que vous devez vaporiser sur chaque feuille avant de l’utiliser. Une seule feuille devrait suffire… Selon le site de Joseph’s Toiletries, le papier a une structure qui permet une « absorption optimale » prévue « spécialement pour les besoins du postérieur ». Le fabricant de chaque jeu signe et date celui-ci avant de l’envoyer au président de la firme qui a personnellement testé le papier de chaque paquet depuis dix ans.

Cependant, avec son prix de 900 euros, ce papier supplante le papier japonais Hanebisho, composé de la plus fine pulpe de bois canadienne mélangée à l’eau de la plus pure rivière japonaise, et qui ne coûte « que » 16 euros. Toutefois, le papier le plus cher du monde est fait d’or 22 carats et revient à environ €1.118.000 le rouleau. Un coursier vous le livre personnellement, accompagné d’une bouteille de champagne gratuite.