Pour rester numéro 1, Netflix mise sur les productions locales. Et ça marche

Avec Squid Game, véritable phénomène de société, Netflix a enregistré son plus grand lancement pour une série avec 111 millions de spectateurs à travers le monde. Un démarrage en grande pompe pour cette série venue tout droit de Corée du Sud qui, jusqu’à sa diffusion sur Netflix, n’était connue de personne.

Depuis ses débuts, Netflix n’a cessé de multiplier les stratégies pour poursuivre sa croissance. Après n’avoir proposé que des œuvres préexistantes, la société de streaming s’est mise à produire ses propres films et séries – sans trop regarder aux dépenses. Une stratégie qui s’est avérée payante, plusieurs de ses exclusivités ont en effet rencontré un immense succès, attirant toujours plus d’abonnés. Mais à mesure que la plateforme grossissait, que la concurrence se faisait plus rude et que son nombre d’abonnés stagnait, Netflix a dû se tourner vers de nouveaux horizons pour conserver sa place de numéro 1 sur le marché du streaming. C’est ainsi que la plateforme s’est mise aux productions locales. Et là encore, elle l’a fait avec brio.

Squid Game, mais aussi Lupin ou la Casa De Papel

Au cours des dernières années, Netflix a en effet ouvert plusieurs bureaux dans de nombreux pays pour encourager la production locale à visée internationale. Car, oui, la société américaine ne cherche pas vraiment à proposer des films et séries limités à un public local, mais souhaite plutôt tirer profit des spécificités culturelles de différents territoires pour produire des programmes « exotiques » qui attireront les abonnés. Ces derniers sont en quelque sorte dépaysés lorsqu’ils visionnent un programme qui ne correspond pas aux caractéristiques visuelles (environnement, architecture, physiques) et narratives (psychologies des personnages, traditions, construction narrative) auxquels ils ont été habitués à travers les grosses productions hollywoodiennes.

C’est ainsi qu’on se retrouve avec des programmes à succès venant de Corée (Alice in Borderland, Squid Game), d’Allemagne (Dark, Tribes of Europa), de France (Lupin, Marseille), d’Espagne (La Casa de Papel, The Platform) ou encore du Danemark (Octobre).

Mais si Netflix s’ouvre de plus en plus aux productions locales – à visée internationale, on le rappelle –, toutes ne rencontrent pas le même succès, mais ce n’est pourtant pas un pari raté pour la plateforme de streaming qui grâce aux recommandations à la fin d’une série ou d’un film peut « aiguiller » ses abonnés en leur proposant des contenus similaires susceptibles de les intéresser.

Séduire de nouveaux marchés

On peut d’ailleurs dire que la stratégie de Netflix de produire des programmes locaux est multiple puisque la société peut à la fois proposer de nouveaux contenus « exotiques » à ses fidèles abonnés, en gagner de nouveaux lorsque le succès est au rendez-vous, mais aussi séduire de nouveaux marchés. Netflix peut en effet surfer sur ce qui fonctionne localement et proposer des contenus adaptés pour se faire une place sur de nouveaux marchés.

La plateforme de streaming a investi des sommes folles pour produire des séries et films d’animation susceptibles de séduire le marché japonais, largement occupé par des grands noms tels que Crunchyroll et Wakanim.

De la communication, mais surtout des abonnés

Netflix peut compter sur son immense fan-base particulièrement active sur les réseaux sociaux pour promouvoir ses contenus. Si la plateforme de streaming maitrise parfaitement les codes des social networks avec des « community manager » particulièrement efficaces sur Twitter et des interviews formatées pour ces plateformes, Netflix doit avant tout le succès de certains de ses films et séries à ses abonnés qui ne cessent d’en parler sur la toile. Sur TikTok, des vidéos comprenant le hashtag Squid Game ont été vues plus de 37 milliards de fois.

Impossible de passer à côté du phénomène du « Jeu du calamar » sur les réseaux sociaux. On croule littéralement sous les publications liées de près ou de loin à la série sud-coréenne. Son succès est tellement important qu’elle s’est invitée dans les cours de recrée, a boosté les ventes des baskets Vans et a certainement inspiré de nombreuses personnes pour leur costume d’Halloween. Squid Game est tellement partout qu’il est difficile de ne pas ressentir une certaine pression quand on ne l’a pas regardé – pour le plus grand bonheur de Netflix qui voit son nombre d’abonnés augmenter.

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20