Pas encore livré, le vaccin de Johnson & Johnson connaît déjà des retards…

Le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson aurait prévenu l’Union européenne qu’il risquait de rencontrer des difficultés pour livrer les 55 millions de doses promises pour le deuxième trimestre, affirme l’agence Reuters ce mardi. Un nombre qui figure pourtant dans le contrat signé avec l’UE.

Johnson & Johnson a prévenu l’Union européenne la semaine dernière que, suite à des problèmes d’approvisionnement, la firme pharmaceutique se retrouvait ‘sous tension’ pour atteindre l’objectif de 55 millions de doses livrées d’ici à la fin juin, a déclaré un officiel européen, impliqué dans les négociations, à l’agence Reuters. Cette source anonyme a ajouté que J&J avait précisé qu’il n’était pas impossible que l’entreprise atteigne cet objectif, mais qu’elle avait des réserves.

200 millions de doses

Au total, Johnson & Johnson s’est engagé à livrer 200 millions de doses à l’Union européenne au cours de 2021.

‘Conformément à notre accord, nous prévoyons de commencer à fournir notre engagement de 200 millions de doses à l’Union européenne au cours du deuxième trimestre 2021’, s’est bornée à rétorquer la firme pharmaceutique, par communiqué.

S’ils devaient se confirmer, ces retards seraient un nouveau coup dur pour les campagnes de vaccination, déjà sous pression, des États membres de l’UE.

Ils viendraient également s’ajouter à ceux rencontrés par la firme AstraZeneca, dont les relations avec l’Union européenne se sont fortement détériorées ces dernières semaines.

Le vaccin à dose unique de Johnson & Johnson devrait être approuvé ce jeudi par l’Agence européenne des médicaments (EMA). Les livraisons doivent commencer en avril.

Lire aussi:

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20