Oui, vos abonnements Netflix sont bien de plus en plus chers

Mauvaise nouvelle pour de nombreux abonnés de Netflix: leurs abonnements sont de plus en plus chers. Seule la formule ‘de base’ la moins chère de 7,99 euros par mois voit son prix inchangé. Les autres formules, ‘standard et ‘premium’, deviendront respectivement 1 et 2 euros plus chères (par mois).

L’abonnement ‘standard’ coûte désormais 11,99 euros au lieu de 10,99 euros par mois. Cette offre peut être visualisée en Haute Définition (HD) sur deux écrans en même temps.

Le prix de la formule ‘premium’ passera de 13,99 euros à 15,99 euros par mois. Cela permet de visualiser quatre écrans en même temps avec le même compte. Certains programmes sont donc également disponibles en Ultra HD.

Avec la formule la moins chère de 7,99 euros, Netflix ne peut être visionné que sur un seul écran en définition standard (SD). Ce prix n’a pas changé depuis l’arrivée de Netflix en Belgique en 2014.

Des ‘investissements importants’

Les augmentations de prix s’appliquent immédiatement aux nouveaux clients. Les clients existants seront informés par mail et dans l’application un mois avant que les nouveaux prix ne leur soient également appliqués. Cette notification ne débutera que dans deux semaines et le moment de l’augmentation de prix dépend du cycle de facturation du client.

Un porte-parole de Netflix fait référence aux ‘investissements importants dans de nouvelles séries télévisées et de nouveaux films, et dans l’amélioration des produits’ pour justifier l’augmentation des prix. ‘Nous avons beaucoup de productions prévues en Belgique’, dit-il. Le premier Netflix Original belge est ‘Into the Night’ et la deuxième saison de ‘Undercover’ avec Tom Waes, une coproduction avec la VRT et les maisons de production De Mensen et DFW.

L’augmentation des prix diminue au moment même où la concurrence en matière de streaming s’intensifie en Belgique. Avec Play, Telenet a une offre pour les bingewatchers, mais Amazon (Prime) et Apple sont aussi déjà à la pêche pour le temps d’écran belge. Bientôt Disney se mêlera à la partie, tandis que DGP Media, la société mère de la chaîne flamande VTM, travaille sur une offensive.

Lire aussi: La France veut forcer Netflix, Amazon & Cie à investir dans des productions locales

Plus
Lire plus...
Marchés