Les marchés:
Markten inladen...

JEUDI 06 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Le Royaume-Uni exclut Huawei de son réseau, ‘une décision politisée’

Logo Business AM
Politique

14/07/2020 | Anthony Planus | 5 min de lecture

Isopix

Le gouvernement britannique a annoncé ce mardi son intention d’exclure l’équipementier chinois Huawei de son réseau de télécommunications 5G.

L’achat de nouveaux équipements Huawei sera interdit dès la fin 2020 et les équipements existants devront être retirés d’ici à 2027, a déclaré ce mardi le ministre chargé de la Culture et du Numérique, Oliver Dowden, à la chambre des Communes.

‘Le meilleur moyen de sécuriser notre réseau est que les opérateurs cessent d’utiliser les équipements Huawei pour construire le futur réseau 5G britannique’, a souligné le ministre.

Une telle décision, prise sous la pression américaine et au risque d’exacerber les tensions avec la Chine, était dans l’air depuis quelques temps déjà.

Le Premier ministre conservateur Boris Johnson présidait le conseil de sécurité national (NSC) qui a scellé le sort de Huawei, après des mois de fortes pressions de l’administration Trump. Celle-ci accuse le chinois d’espionnage pour le compte de Pékin, ce que nie le principal intéressé.

‘Une mauvaise nouvelle pour tous ceux qui ont un téléphone mobile au Royaume-Uni’

Huawei a réagi en qualifiant la décision de Londres de ‘décevante’, ‘politisée’ et due ‘à la politique commerciale américaine’.

‘Cette décision décevante est une mauvaise nouvelle pour tous ceux qui ont un téléphone mobile au Royaume-Uni, elle risque de ralentir l’avancée digitale du pays, d’augmenter les factures et d’accroître la fracture numérique’, a souligné par communiqué un porte-parole du géant chinois des télécommunications, jugeant ‘regrettable que notre futur au Royaume-Uni ait été politisé, à cause de la politique commerciale américaine et non pour des raisons de sécurité’.

10 ans

Le bannissement de Huawei imposera aux opérateurs locaux de retirer également les équipements du géant chinois de leurs installations pour la 4G, sur lesquels est actuellement construite la 5G.

Les patrons des opérateurs téléphoniques, comme ceux de BT et Vodafone, ont averti qu’un retrait total des équipements Huawei du réseau britannique serait ‘impossible’ sous 10 ans et risquerait d’occasionner des pannes et problèmes de sécurité.

Le patron de Huawei UK démissionne

Par ailleurs, le président de Huawei au Royaume-Uni, John Browne, ancien patron de BP, a démissionné de son poste, annonce SkyNews, relayée par Reuters.

‘Lorsque Lord Browne est devenu président du conseil d’administration de Huawei UK en 2015, il a apporté avec lui une riche expérience qui s’est avérée essentielle pour garantir l’engagement de Huawei en matière de gouvernance d’entreprise au Royaume-Uni’, a commenté un porte-parole de Huawei.

Tensions entre Pékin et Londres

Cette décision risque aussi d’envenimer les relations entre le Royaume-Uni et la Chine, déjà dégradées ces dernières années après avoir connu un « âge d’or » sous l’ancien Premier ministre conservateur David Cameron.

Tandis que le Royaume-Uni recherche de nouveaux alliés, en Asie notamment, depuis sa sortie de l’Union européenne fin janvier, sa relation avec Pékin s’est tendue récemment avec l’entrée en vigueur à Hong Kong d’une loi controversée sur la sécurité, imposée par Pékin, dénoncée par Londres.

Downing Street a promis d’étendre les droits à l’immigration, et à terme l’accès à la citoyenneté britannique, pour des millions d’habitants de son ex-colonie, une mesure dénoncée par la Chine comme une « ingérence grossière » dans ses affaires intérieures.

Source: Belga


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks