Nos données Telecom nous trahissent: les Belges se déplacent de plus en plus, et cela pourrait mener à l’arme ultime des experts

Yves Van Laethem – Isopix

C’est une information sortie par Sud Presse et qui pourrait mener à une mesure qui a prouvé son efficacité en France et en Italie: la limitation des déplacements.

Depuis quelques jours, les chiffres stagnent voire repartent à la hausse pour les hospitalisations et les contaminations. L’assouplissement des règles pour Noël relève désormais du mirage. En l’état, nous n’arriverons certainement pas aux objectifs chiffrés livrés par le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (sp.a), à la sortie du dernier comité de concertation. Pour rappel, il espère moins de 800 contaminations et moins de 75 hospitalisations quotidiennes pour entamer les discussions politiques qui mèneront à un éventuel déconfinement.

Selon les modélisations des experts, on aurait dû atteindre ce plancher pour la mi-janvier. Mais avec la hausse de certains indicateurs – pour le moment seuls les décès diminuent – les experts envisagent un nouveau confinement strict pour le mois de février, explique Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral Covid-19. Il y a quelques jours dans la presse du nord du pays, l’épidémiologiste Marc Van Ranst expliquait ‘que le pire était à venir’. Il fut alors accusé de dramatiser la situation.

La clé pour faire baisser les indicateurs, c’est la limitation des contacts. Or nos données Telecom, explique Sudpresse, nous trahissent. Les Belges se déplacent de plus en plus. Une première augmentation a logiquement eu lieu avec l’ouverture des écoles et l’autre durant la réouverture des commerces non essentiels. Or qui dit déplacement, dit forcément plus de contact.

Arme ultime

Pour Geert Molenberghs, biostatisticien de la KULeuven et membre du Celeval, la limitation des déplacements est sur la table des experts, a-t-il avant dans Het Laatste Nieuws. Elle a déjà été évoquée lors du comité de concertation de fin octobre, date du début du second confinement, mais elle a été rejetée. Mais pour l’expert, c’est une arme qui a montré son efficacité. On parle d’une limitation de 20 à 30 km du domicile voire 5 à 10 km.

Yves Van Laethem reconnait que cette mesure est efficace, mais se rend compte qu’il est difficile de la faire appliquer. Une question récurrente qui se pose lors de chaque mesure: vaut-il la peine de mettre en place une mesure qui ne sera pas respectée ? Les mondes politique et scientifique savent que si elle est respectée par une majorité, ce sera déjà ça de pris.

Mais il semble difficile de croire que les politiques prendront ce risque impopulaire. Le MR essayait déjà de faire sauter la bulle sociale de Noël. Toucher à la liberté de circulation est encore un tabou pour beaucoup.

Réponse le 18 décembre, lors du prochain comité de concertation.