« Près de 100 satellites Starlink actifs » en Iran pour soutenir la contestation, annonce Musk

Le boss de SpaceX, Elon Musk, a tweeté hier que son entreprise avait désormais activé une centaine de satellites Starlink au-dessus de l’Iran. Le milliardaire avait déclaré en septembre dernier qu’il allait activer son service satellitaire là-bas pour contrecarrer la censure de l’internet imposée par le régime islamique de Téhéran.

Pourquoi est-ce important ?

Le service internet de Starlink est une constellation de satellites connectés se déplaçant en orbite terrestre basse. Ce service est théoriquement capable de fournir l'internet à haut débit dans de grandes parties du monde. Starlink peut donc également être déployé avec des ambitions géopolitiques ou militaires : par exemple, la filiale de SpaceX a envoyé plusieurs cargaisons de récepteurs satellites à l'Ukraine envahie par la Russie.

Dans l’actualité : Musk remplit sa promesse, faite il y a plusieurs mois, de mettre des communications à large bande Starlink à dispositions des Iraniens.

Vague de protestation

Contexte : Starlink pourrait aider les Iraniens à contourner la censure de l’internet et l’accès restreint à certaines plateformes de médias sociaux. Et ce, dans le contexte d’une véritable vague de protestation qui fait vaciller la théocratie de Téhéran.

  • En septembre, l’organisation NetBlocks, qui surveille les activités de l’internet mondial, a signalé que l’accès en ligne à Sanandaj, la capitale du Kurdistan iranien, a été complètement interrompu suite aux protestations suscitées par la mort d’une jeune femme de 22 ans, Mahsa Amini, dans une cellule de la police.
  • Amini avait été arrêtée par la police des mœurs iranienne parce qu’elle ne portait pas correctement son foulard. Ses funérailles ont donné le coup d’envoi de la vague de protestations contre le régime islamique dans plusieurs endroits du pays.
  • La protestation généralisée qui a suivi la mort de la jeune femme est motivée par l’exigence d’un premier gouvernement laïc et démocratique.
  • Le régime ne recule pas devant la répression brutale : par exemple, selon les Nations unies, près de 500 manifestants auraient été tués à ce jour, dont 50 enfants.

« Très efficace », également en Ukraine

Autre point de tension : la technologie Starlink est également utilisée pour maintenir certaines parties de l’Ukraine en ligne même lorsque les autres services internet sont défaillants. Les militaires et les civils utilisent en masse les récepteurs satellites de l’entreprise, que le président Volodymyr Zelensky a qualifiés de « très efficaces. »

MB

Plus