Miser sur la technologie et la cryptomonnaie est de la folie pour Rich Bernstein, investisseur de renom

L’investisseur institutionnel Rich Bernstein, qui a travaillé à Wall Street pendant des décennies, a renouvelé ses craintes concernant les actifs populaires tels que les actions technologiques et les cryptomonnaies. Selon lui, les risques d’un effondrement de ces deux marchés sont bien réels. C’est pourquoi il vaut mieux ne pas investir là-dedans.

Pourquoi est-ce important ?

Rich Bernstein est l’un des 57 analystes figurant au « Hall of Fame » des investisseurs institutionnels. Sa parole a donc de la valeur, notamment sur les marchés. Lorsqu’il dit qu’il vaut mieux se méfier des actifs populaires et privilégier tout le reste, difficile de faire la sourde oreille.

Le PDG et directeur de Richard Bernstein Advisors met en garde contre la dynamique en dents de scie qui se déroule actuellement sur le marché. « D’un côté, nous avons tout ce que j’appellerais les actifs-bulle : la technologie, la perturbation de l’innovation, les cryptomonnaies. De l’autre côté de cette balançoire, vous avez littéralement tout le reste du monde. Je pense que si vous envisagez 2022 à 2023, vous voulez être du côté de tout le reste du monde de cette balançoire », a déclaré Richard Bernstein à l’émission « Trading Nation » de CNBC.

Bulles à éclatement indéterminé

Rich Bernstein met en effet en garde contre les secteurs qui ont le plus de chance de voir une bulle apparaitre. Or, selon lui, c’est déjà le cas pour la technologie et les cryptomonnaies. Dans le premier cas, il estime que la plupart des investisseurs ne se rendent pas compte qu’il faudra de nombreuses années pour que leur investissement dans les technologies ne devienne rentable. Il se pourrait donc que beaucoup d’entre eux finissent par retirer leur bille, ce qui pourrait faire chuter le marché.

Quant à la cryptomonnaie, Rich Bernstein ne change toujours pas de discours à ce propos. « Les cryptos sont la plus grosse bulle financière de l’histoire », a-t-il déclaré. Il spécule que le bitcoin pourrait perdre jusqu’à 90 % de sa valeur, comme ce fut le cas lors de l’éclatement de la bulle des technologies au début des années 2000.

Le secteur de l’énergie, une véritable opportunité

Les différentes pénuries que connaissent certains secteurs peuvent représenter des opportunités pour les investisseurs, selon Rich Bernstein. C’est pourquoi il conseille d’investir dans le secteur de l’énergie. Il misait déjà dessus en 2021 et réitère son conseil pour 2022. Le fond Energy Select Sector SPDR, le plus ancien fonds négocié en bourse centré sur le secteur de l’énergie, est en hausse de 51% depuis le début de cette année.

« La dernière fois que le rendement du FCF [flux de trésorerie disponible] pour le secteur de l’énergie était aussi élevé par rapport au marché ou au secteur de la technologie, c’était durant la bulle technologique, et l’énergie a sur-performé pendant une décennie », a écrit Bernstein dans une note envoyée à CNBC.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20