Mike Pence n’invoquera pas le 25ème amendement pour destituer Trump… Mais les démocrates sont décidés à précipiter sa sortie

Donald Trump
Isopix

Donald Trump ne démissionnera pas avant le 20 janvier et son vice-président, Mike Pence ne compte pas invoquer le 25èmeamendement pour le démettre de ses fonctions.

Le président américain Donald Trump et son vice-président Mike Pence se sont rencontrés  hier soir dans le Bureau ovale. Selon une source officielle qui s’est confiée à l’AFP, Donald Trump n’a pas l’intention de démissionner avant la fin de son mandat qui est censé se terminer le 20 janvier. Cette nouvelle vient donc confirmer les rumeurs qui laissaient entendre que Mike Pence ne ferait pas faux bond au président.

Il s’agissait de leur première rencontre au Bureau ovale depuis les violences qui ont frappé le Capitole mercredi dernier. Cette discussion est aussi survenue après une journée d’intenses activités au Congrès, où les démocrates  se sont prononcés en faveur de l’ouverture d’une seconde procédure de destitution contre Donald Trump, accusé d’avoir ‘incité’ ses partisans ‘à la violence’.

‘Donald Trump et Mike Pence se sont engagés à poursuivre leur travail pour leur pays jusqu’à la fin du mandat’, aurait déclaré un responsable américain alors que Donald Trump s’apprête à effectuer un déplacement pour le Texas.

Le président et le vice-président ont répété que ceux qui avaient enfreint la loi et envahi le Capitole ne représentent pas le mouvement ‘America First’ soutenu par 75 millions d’Américains’, a aussi indiqué ce responsable.

Donald Trump et Mike Pence rabibochés

La tension était pourtant montée d’un cran entre Donald Trump et Mike Pence, alors que ce dernier avait annoncé mercredi dans une lettre qu’il ne s’opposerait pas devant le Congrès à la validation des résultats de l’élection présidentielle, déclenchant la fureur du président et de ses supporteurs.  

Malgré ces dernières informations, Donald Trump ne reste pas moins menacé d’une sanction qui marquerait l’histoire des États-Unis. Il pourrait devenir le premier président américain à être deux fois mis en accusation au Congrès dans une procédure de destitution. 

Outre le 25èmeamendement, les démocrates ont en effet la possibilité d’entamer une procédure de destitution dont la deuxième étape devrait être actée ce mercredi lors d’une séance plénière. Pour que la destitution soit effective, cette dernière devra également être adoptée par une majorité au Sénat. Même si la fin du mandat de Trump proche, les démocrates sont décidés à précipiter sa sortie.