Meta tente de sauver les meubles: place aux « Metamates » et à de nouvelles valeurs, une première depuis 2007

Aux prises avec des difficultés croissantes, Meta dévoile sa nouvelle philosophie. L’empire de Mark Zuckerberg n’est plus une entreprise de réseaux sociaux, mais bien de métavers qui cherche à construire « l’avenir des connexions sociales ».

Les derniers mois n’ont pas été faciles pour Meta et son changement d’appellation n’a de toute évidence pas eu le résultat escompté. Il y a deux semaines, l’entreprise a perdu un quart de sa valeur boursière, la plus grande perte en une seule journée. Plusieurs éléments expliquent cela. Mais Mark Zuckerberg n’a pas dit son dernier mot et compte bien remonter la pente. C’est ainsi qu’il a partagé les nouvelles valeurs de son entreprise.

« Move fast », « build awesome things », « live in the future »

Inchangées depuis 2007, les valeurs de Meta sont désormais « Move fast », « build awesome things » et « live in the future » – soit « agir vite », « construire des choses géniales » et « vivre dans le futur ». Des slogans voués à rebooster les équipes à un moment où les choses sont loin d’être optimales pour l’entreprise. Ils remplacent « Soyez audacieux » et « Concentrez-vous sur l’impact ».

C’est sûrement d’ailleurs pourquoi Mark Zuckerberg a souligné dans sa note interne partagée sur Facebook qu’il fallait « se concentrer sur l’impact à long terme ». « Nous devons relever les défis qui auront le plus d’impact, même si les résultats complets ne seront pas visibles avant des années », préconise-t-il. Un message à peine caché pour tenter de rassurer ses équipes, mais aussi les investisseurs, alors que l’entreprise connait des moments difficiles.

Crainte d’une perte de cerveaux

Dans sa note, Mark Zuckerberg affirme la nouvelle orientation de son entreprise qui ne se concentre plus sur les réseaux sociaux, mais bien sur le métavers. Une réorientation qui pourrait faire peur à plusieurs de ses employés. Certains se demandent d’ailleurs si c’est une bonne idée de se lancer dans le développement d’un produit aussi colossal que le métavers, alors que les produits actuels présentent encore de nombreux défauts, comme le rapporte le New York Times.

C’est pourquoi Meta tente de se montrer rassurant et met l’accent sur l’avenir et les opportunités qui verront le jour. Plusieurs ingénieurs d’Instagram et Facebook auraient été encouragés à postuler à des emplois pour développer le métavers de l’entreprise, selon The Guardian. Notons également que Mark Zuckerberg a choisi de désormais appeler ses employés les « Metamates« . Il les invite à suivre la devise « Meta, Metamates, Me », dans un ordre loin d’être anodin, le but étant à nouveau de placer Meta et son métavers au centre de toutes les priorités.

Reste à voir si ces nouvelles valeurs suffiront à rassurer les employés et investisseurs de Meta. Il lui faudra certainement réitérer les prises de paroles optimistes au cours des prochains mois et années, le développement du métavers devrait en effet lui prendre un bon moment. D’autant plus que les premiers aperçus de son monde virtuel sont loin de faire l’unanimité. L’un des gros défauts de ses plateformes sociales – le harcèlement – a d’ailleurs déjà perverti son métavers et pour l’instant, sa solution ne semble pas encore à la hauteur du problème.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20