Pourquoi il faudra attendre un certain temps avant que le métavers ne parte à la conquête du monde

Depuis que Facebook a changé son nom en Meta, diverses entreprises travaillent sur des projets visant à conquérir ce que l’on appelle le métavers. Cela ne devrait pas arriver aussi vite que prévu.

Mark Zuckerberg, le PDG de Meta, est déterminé à faire du métavers un succès. Le dirigeant a fait part de sa vision du métavers lors d’une présentation l’année dernière dans le cadre du changement de nom de Facebook. Dans les récents résultats trimestriels, des chiffres séparés ont été publiés pour la première fois pour Reality Labs, la division de Meta qui se concentre sur la réalité virtuelle et augmentée. Cette branche a enregistré une perte de 10,2 milliards de dollars au cours de l’exercice 2021. En 2020, ce chiffre était de 6,6 milliards de dollars.

Réseau 5G

Selon M. Zuckerberg, l’investissement élevé dans Reality Labs est nécessaire au développement du métavers. « Plus d’un milliard de dollars a été dépensé par les utilisateurs pour des contenus en réalité virtuelle », a-t-il ajouté lors de l’explication des chiffres trimestriels. Le métavers est destiné à inaugurer une nouvelle phase de l’internet d’ici quelques années. La question est de savoir si elle va vraiment décoller.

Pour commencer, le métavers aura besoin d’une grande quantité de bande passante pour fonctionner de manière optimale. La 5G jouera un rôle important à cet égard. Bien que tout le monde n’ait pas encore accès au réseau. Prenons notre pays comme exemple : un rapport de la Cour des comptes européenne (CCE) montre que la Belgique est l’un des plus mauvais élèves de la classe à cet égard. Un accord sur la mise aux enchères du nouveau spectre radioélectrique 5G n’a été conclu qu’en novembre 2021. Le 13 janvier, l’IBPT a invité les candidats à se présenter à cette adjudication qui aura lieu en juin.

Même ailleurs dans le monde, où la 5G est déjà disponible, tout le monde n’a pas encore accès au réseau. Une enquête de Speedtest, un site où vous pouvez tester votre vitesse Internet, montre que les États-Unis, avec 49 % de leur territoire, ont la plus grande couverture 5G au monde. Les Pays-Bas arrivent en deuxième position avec une couverture de 45 %.

Le matériel joue un rôle important

En outre, le matériel doit nous permettre d’utiliser la réalité virtuelle. Ce n’est certainement pas une évidence de nos jours. Par exemple, toute personne souhaitant utiliser des lunettes VR (de HTC ou Oculus, par exemple) sur son PC doit disposer d’une carte graphique GTX 1060 au minimum. Ces cartes graphiques sont principalement utilisées dans les PC destinés aux jeux vidéo. Sur les smartphones, il est déjà possible d’accéder à la réalité virtuelle à moindre coût, mais la qualité laisse parfois à désirer. Il y a donc encore beaucoup de travail à faire.

Au sein même de Meta, certaines personnes soulignent que le métavers ne sera pas disponible demain. Nick Clegg, directeur général de Meta, a déclaré à l’automne 2021 qu’il faudrait encore 15 ans avant que le métavers soit une réalité. « L’entreprise aura besoin de suffisamment de temps pour travailler sur la sécurité et la protection de la vie privée. Cette fois, nous pouvons travailler avec les universitaires, les législateurs et les régulateurs pour renforcer les barrières de sécurité avant que la technologie n’arrive à maturité », a-t-il déclaré.

La commissaire européenne chargée de la concurrence, Margrethe Vestager, a souligné la semaine dernière que l’Union européenne devait mettre en place un cadre législatif pour les nouvelles technologies. « Le métavers va engendrer de nouveaux marchés et une série d’entreprises différentes », a déclaré le commissaire européen dans une interview accordée à Politico. « Un marché émergera, et n’importe qui pourra y obtenir une position dominante ».

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20