Meta va revenir plus fort que jamais en 2023, prédit un magnat de la publicité

L’empire de Mark Zuckerberg n’a pas dit son dernier mot et pourrait même bien nous surprendre en 2023 en revenant plus fort que jamais. Une prédiction qui va à l’encontre de la pensée « commune ».

L’actualité : Meta va rebondir « extrêmement fort » en 2023, assure le magnat de la publicité Martin Sorrell en marge du Forum Économique Mondial, à CNBC.

  • L’homme va plus loin et se montre également optimiste vis-à-vis de l’ensemble du secteur de la tech.

Contexte : des prévisions qui peuvent surprendre étant donné que Meta s’est effondré au cours de l’année écoulée, enregistrant une dépression de plus de 60 % de sa valeur boursière. D’autant plus que les facteurs qui l’ont conduit sur cette pente vertigineuse semblent toujours d’actualité.

  • Plus globalement, le secteur de la tech a lui aussi connu une débâcle en 2022, suite au ralentissement de la croissance économique, de la hausse des taux d’intérêt et des défis concurrentiels propres au marché.
  • Une situation qui a eu pour conséquences de voir émerger plusieurs vagues de licenciements, qui se poursuivent en 2023.

Le détail : le président exécutif de l’agence de publicité britannique S4 Capital s’attend ainsi à ce que Meta relève la plupart de ses défis commerciaux en 2023, en bénéficiant notamment de la réouverture de la Chine.

  • « Je pense que vous verrez Meta revenir extrêmement fort cette année, sur le dos des Reels et de la messagerie commerciale, pour faire face à la concurrence de TikTok et d’autres concurrents des vidéos au format court », a ainsi assuré Sorrell auprès de CNBC.  
  • L’homme a d’ailleurs rappelé combien le rôle de la Chine dans les affaires des géants de la tech américains était important. Les entreprises chinoises qui cherchent à s’étendre à l’étranger sont historiquement les deuxièmes plus grands centres de profits pour Meta, Amazon et Alphabet.
    • La réouverture de la Chine devrait donc autant aider l’entreprise de Mark Zuckerberg que Google et Amazon, grâce notamment à une hausse de leurs revenus publicitaires.
    • Sorrell assure que ces Big Tech connaitront une bonne année, du moins en termes de revenus publicitaires, et prédit déjà qu’Amazon devrait continuer d’augmenter cette source de revenus pour atteindre 100 milliards de dollars, et ce, malgré les licenciements de masse et ralentissement des embauches.

Un avis qui n’est pas partagé par tous

L’optimisme de Sorrell concernant les Big Tech cette année n’est pas partagé par tous. Plusieurs experts s’attendent en effet à ce que les difficultés rencontrées par les principales entreprises technologiques américaines en 2022 continuent de peser sur leurs affaires au cours des trois premiers trimestres 2023. Ils s’attendent d’ailleurs à ce qu’elles réduisent à nouveau leurs dépenses, de même que leurs effectifs.

Reste à voir si la réouverture de la Chine jouera effectivement un rôle dans leurs affaires. À ce stade, rien n’est moins sûr.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20