Malgré les prix élevés de l’énergie, rouler à l’électricité coûte 25 % moins cher qu’à l’essence

Les récentes hausses des prix de l’énergie n’ont pas joué en la faveur de l’adoption des véhicules électriques. Pourtant, ces modèles resteraient plus intéressants pour le portefeuille que les voitures à combustibles fossiles pour se déplacer.

L’actualité : utiliser une voiture électrique pour se déplacer coûte moins cher que de rouler avec un véhicule à essence ou au diesel.

Le détail : en comparant les prix moyens au kilomètre pour l’électricité, l’essence et le diesel, on remarque en effet que la grande gagnante est la voiture électrique, et ce, malgré la crise énergétique.

Le contexte : suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie et des sanctions mises en place par l’Union européenne, les prix de l’énergie ont véritablement explosé en 2022.

  • Ainsi, en décembre 2022, l’inflation de l’énergie a atteint 32,88 % par rapport à décembre 2021, selon les chiffres de Statbel.
  • Une crise à laquelle n’ont pas échappé les carburants puisque les prix de l’essence et du diesel ont respectivement grimpé de 19,4 % et de 26,5 % en 2022 par rapport à l’année précédente, en raison de la hausse significative du prix du pétrole.

Les chiffres :

  • Le prix moyen de l’électricité par kilomètre en Belgique en 2022 était de 0,09 €, contre 0,12 € pour l’essence et de 0,10 € pour le diesel, selon les calculs du comparateur de contrats domestiques CallMePower.
  • Se déplacer en voiture électrique revenait donc à 1.433,34 € par an, contre 1.913,52 € pour une voiture à essence et 1.581,33 € pour un modèle au diesel.
  • En résumé, l’usage de l’énergie électrique pour se déplacer en voiture représente une économie annuelle de 25 % par rapport à un modèle à l’essence et de 9 % pour une voiture au diesel.

Pour obtenir un tel résultat, les propriétaires de voiture électrique doivent porter une attention toute particulière à leur contrat d’énergie et cherchent celui qui est le plus intéressant, qui propose notamment des prix bas en heures creuses. Le prix au kWh, les services additionnels et la qualité du service client sont également des points essentiels à comparer.

Des résultats à mettre en perspective

Si alimenter une voiture électrique se révèle plus intéressant qu’un modèle thermique, même en temps de crise énergétique, il ne faut pas oublier que les prix d’achat ne sont pas les mêmes. C’est d’ailleurs l’un des principaux freins à l’adoption de ce type de véhicule.

  • Le prix d’achat des voitures électriques reste en effet encore aujourd’hui supérieur de plusieurs milliers d’euros à celui d’une voiture thermique ou hybride.
  • Cependant, les modèles électriques conservent une valeur résiduelle plus stable. Ainsi, au bout de deux ans d’utilisation, ils conservent en moyenne 79 % de leur valeur à l’état, là où les modèles thermiques perdent jusqu’à 69 % de leur valeur, selon une étude du centre allemand de recherche automobile (CAR).  
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20