Medigen débarque sur le marché des vaccins Covid autorisés… et on ne connaît pas son efficacité

Ce lundi, Taïwan a accordé une autorisation au vaccin conçu par la firme locale Medigen Vaccine Biologics. Curieusement, personne n’a communiqué sur son efficacité, si ce n’est un commentaire pour le moins original énoncé par le ministère de la Santé.

Taïwan vient de marquer une étape importante dans sa stratégie visant à obtenir une plus grande autonomie sur le plan des vaccins contre le Covid-19. Alors qu’il administre le vaccin AstraZeneca depuis mars et le Moderna depuis juin, l’État insulaire s’est à présent doté d’un vaccin made in Taiwan.

Produit par la société taïwanaise Medigen Vaccine Biologics en collaboration avec les National Institutes of Health américains, ce vaccin contre le coronavirus vient d’obtenir une autorisation d’utilisation (UEA) et de production d’urgence. La firme avait annoncé le mois dernier qu’elle faisait tout son possible pour recevoir ce feu vert après avoir mené à bien les essais de phase II.

« Pas plus mauvais qu’AstraZeneca »

Les essais cliniques du vaccin développé par Medigen ne sont pas terminés. Sur ce point, il n’est pas différent de ceux conçus par Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson (les quatre autorisés et administrés actuellement en Belgique). Eux aussi en sont toujours à la phase III.

Là où le feu vert accordé au vaccin taïwanais peut étonner, c’est sur le fait qu’aucune donnée relative à son efficacité n’a été communiquée. Ainsi, ce lundi, le ministère de la Santé taïwanais s’est contenté de dire que les études menées jusqu’à présent ont montré que les anticorps créés par l’injection du vaccin Medigen n’étaient « pas plus mauvais » que ceux créés par le vaccin d’AstraZeneca. Une stratégie de communication assez surprenante, vous en conviendrez.

En mars dernier, AstraZeneca avait indiqué que son vaccin était efficace à 76% contre les cas symptomatiques, après une mise à jour de ses données issues d’un essai clinique aux États-Unis, au Pérou, et au Chili. Il est un peu moins efficace contre certains variants, mais il offre tout de même une protection de 92% contre les hospitalisations face au variant Delta, le variant le plus virulent actuellement en circulation dans le monde.

Le ministère de la Santé a également déclaré qu’il n’y avait pas eu de problème majeur de sécurité lors des essais cliniques du candidat vaccin de Medigen à Taïwan. La firme devra présenter un rapport mensuel sur son produit, ont ajouté les autorités.

Administré dès le mois d’août

Le vaccin de Medigen est un vaccin à protéine recombinante avec adjuvant. C’est la première fois au monde qu’un vaccin contre le coronavirus basé sur ce mécanisme reçoit une autorisation de mise sur le marché.

Novavax travaille à l’élaboration d’un vaccin reposant sur ce même processus. Sanofi et GSK aussi. Ces dernières ont annoncé avoir commencé la phase III des essais cliniques le 27 mai dernier. De son côté, Novavax viserait une autorisation pour l’automne, aux Etats-Unis du moins, avant de cibler l’Europe.

Taïwan compte administrer son vaccin « maison » aux personnes de plus de 20 ans. Il fonctionnera en deux doses, administrées à 28 jours d’intervalle.

L’autorisation d’urgence accordée, il va falloir un peu de temps à Medigen pour augmenter ses capacités de production. « Il devrait y avoir une petite quantité d’approvisionnement disponible en août », a annoncé le ministre de la Santé, Chen Shih-chung.

En mai, le gouvernement taïwanais a signé des accords avec Medigen et une autre entreprise développant un vaccin contre le Covid-19, UBI Pharma, pour cinq millions de doses chacun (+ 5 autres millions en option chacune), soit un total de 20 millions de doses. La seconde société attend toujours le feu vert.

Taïwan compte toutefois toujours bien sur les vaccins conçus les firmes occidentales Moderna et AstraZeneca, auxquelles de nouvelles commandes ont récemment été passées. Après un début difficile, la campagne vaccinale taïwanaise est en train de s’accélérer. Environ 20% des 23,5 millions de Taïwanais ont reçu au moins une des deux doses d’un des deux vaccins précités.

Soulignons également que dix millions de doses du vaccin Pfizer – les premières – devraient arriver sur l’île fin septembre.

Sur le même sujet:

Plus
François Normand
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20