McDonald’s met fin à 40 ans de parrainage des Jeux olympiques

McDonald’s a brusquement mis fin à 40 de parrainage des Jeux olympiques, l’un des plus anciens partenariats sportifs datant de 1976. Le géant du fast-food et le Comité des Jeux olympiques (CIO) ont décidé d’un commun accord de finaliser ce contrat estimé à 40 millions de livres sterling par an. McDonald’s souhaiterait mettre l’accent sur différentes priorités de croissance.« Dans le cadre de notre plan de croissance à l’échelle mondiale, nous reconsidérons actuellement tous les aspects de nos opérations et avons pris la décision, en coopération avec le CIO, de nous concentrer sur différentes priorités », a déclaré Silvia Lagnado, directrice générale du marketing international chez McDonald’sMcDonald’s, qui sponsorise également la Coupe du Monde de football est devenu sponsor olympique en 1976. L’entreprise figurait parmi les 13 marques principales du programme TOP (The Olympic Partner) du CIO depuis 1997. Toutefois, McDonald’s soutenait le Mouvement olympique depuis 1968, date des Jeux olympiques d’hiver de Grenoble. Durant l’évènement, la société avait fourni les athlètes américains en hamburgers.En 2012, la société avait signé un accord avec le CIO jusqu’aux Jeux olympiques d’été à Tokyo en 2020.

Difficultés

Ces dernières années, la chaîne de restauration rapide rencontre certaines difficultés. En effet, de nombreux clients se sont tournés vers les concurrents dont les produits sont moins chers.La société veut maintenant revenir à l’essentiel. McDonald’s souhaite se moderniser en investissant dans la technologie de commande automatisée et en améliorant ses offres de base. McDonald’s a déjà mis en œuvre plusieurs programmes dans ce sens.Dans l’immédiat, le CIO n’envisage pas de trouver un remplaçant direct à McDonald’s dans la catégorie des partenaires pour les services de restauration au détail et révisera cette catégorie dans le contexte plus large des programmes de marketing olympique existants.Le contrat de partenariat mondial TOP de McDonald’s prend fin avec effet immédiat mais l’entreprise continuera d’être l’un des sponsors des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 avec des droits de marketing en République de Corée uniquement.