Les marchés:
Markten inladen...

VENDREDI 10 JUIL

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Mattis sort du silence: ‘Nous sommes témoins des conséquences de trois années sans leadership’

Logo Business AM
Politique

04/06/2020 | Anthony Planus | 5 min de lecture

James Mattis - (EPA)

L’ancien Secrétaire à la Défense des États-Unis, James Mattis, est sorti de sa réserve mercredi pour accuser Donald Trump d’essayer de ‘diviser’ l’Amérique, suite aux manifestations dénonçant le racisme, les violences policières et les inégalités sociales après la mort de George Floyd. Sans surprise, la réponse, cinglante, du président américain n’a pas tardé.

‘De mon vivant, Donald Trump est le premier président qui n’essaye pas de rassembler les Américains, qui ne fait même pas semblant d’essayer. Au lieu de cela, il tente de nous diviser’, a déclaré James Mattis dans une déclaration mise en ligne par The Atlantic mercredi. ‘Nous sommes témoins des conséquences de trois années de cet effort délibéré. Nous sommes témoins des conséquences de trois années sans un leadership mature.’

C’est la première fois que cet ancien général des Marines, qui avait démissionné de son poste de Secrétaire à la Défense fin 2018 pour protester contre le retrait des troupes américaines de Syrie, commente ouvertement les décisions du président américain.

‘J’ai observé le déroulement des événements de cette semaine, en colère et consterné’, explique-t-il encore, affichant son soutien aux manifestants qui demandent ‘à raison’ l’égalité des droits.

‘Nous devons rejeter (…) ceux qui, au pouvoir, se moqueraient de notre Constitution’

Depuis maintenant 9 jours, les manifestations, le plus souvent pacifiques mais parfois émaillées de violences voire de pillages, se multiplient aux États-Unis suite au décès de George Floyd, asphyxié par un policier lors de son arrestation le 25 mai dernier. Muet sur les inégalités dénoncées par les manifestants, Donald Trump a en revanche tenté de se présenter en ‘président de la loi et de l’ordre’ et menacé de recourir à l’armée.

‘Nous ne devons pas nous laisser distraire par une poignée de hors-la-loi. Les manifestations, ce sont des dizaines de milliers de personnes de principes qui insistent pour que nous soyons à la hauteur de nos valeurs’, a affirmé James Mattis. Avant de conclure: ‘Nous devons rejeter et tenir pour responsables ceux qui, au pouvoir, se moqueraient de notre Constitution.’

‘Le général le plus surestimé du monde’

Sans grande surprise, et dans le style vindicatif qui le caractérise, Donald Trump n’a pas tardé à réagir aux propos de son ancien Secrétaire à la Défense.

‘La seule chose que Barack Obama et moi avons probablement en commun, c’est que nous avons tous deux eu l’honneur de virer Jim Mattis, le général le plus surestimé du monde’, a déclaré le président américain. ‘J’ai demandé sa lettre de démission, et cela m’a fait beaucoup de bien. Son surnom était ‘Chaos’, ce que je n’aimais pas, et je l’ai changé en ‘Mad Dog’. Cette dernière affirmation est contredite par le site américain Axios qui note que ce titre informel est utilisé dans la presse depuis 2004.

‘Sa force première n’était pas militaire, mais plutôt les relations publiques personnelles (sic)’, a encore clamé Donald Trump. ‘Je lui ai donné une nouvelle vie, des choses à faire et des batailles à gagner, mais il a rarement ‘ramené le bacon à la maison’ (expression signifiant ‘gagner sa croûte’, ndlr). Je n’aimais pas son style de ‘leadership’ ni beaucoup d’autres choses à son sujet, et beaucoup sont d’accord avec moi. Je suis content qu’il soit parti!’

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks