Malaise de l’industrie pétrolière: Halliburton enregistre des milliards de pertes

Le champ pétrolier Johan Sverdrup – EPA

Le fournisseur de services pour l’industrie pétrolière Halliburton a déclaré une perte nette de 1,7 milliard de dollars au deuxième trimestre. Il voit aussi sa valeur financière chuter de 2,1 milliards de dollars. Le krach mondial dans le pétrole assèche aussi les caisses des entreprises qui gravitent autour de cette industrie.

Les fournisseurs de services font le gros du travail dans l’industrie pétrolière: construire des plateformes de forage, poser des pipelines, créer et entretenir les routes, etc. Mais en raison de la baisse de la demande et du prix des produits pétroliers, ces groupes sont particulièrement touchés. Les producteurs doivent réduire leurs coûts. Et ils ont tendance à repousser leurs nouveaux projets, à cause de l’incertitude actuelle du marché. Dans le cas d’Halliburton, la baisse de l’intérêt pour le forage de schiste aux États-Unis a particulièrement réduit leurs possibilités de profit.

La guerre des prix entre la Russie et l’Arabie saoudite, associée à une pandémie qui a causé l’effondrement de la demande, a provoqué la disparition de 100.000 emplois dans l’industrie pétrolière et gazière aux États-Unis. Selon le journal économique Financial Times, la majeure partie du travail des prosateurs de service comme Halliburton n’a plus de raison d’être actuellement.

La liste s’allonge

Avec cette dépréciation de 2,1 milliards de dollars, Halliburton vient s’ajouter à la longue liste des entreprises du secteur à subir les effets de l’effondrement du prix du pétrole. Les analystes s’attendent à des centaines de milliards de dollars de dépréciation sur l’ensemble de l’industrie pétrolière d’ici la fin de l’année.

Cependant, l’action d’Halliburton a quelque peu grimpé ce lundi matin avant l’ouverture des marchés boursiers. Les investisseurs se félicitent de l’amortissement et ont annoncé récemment des économies d’échelle.