L’Union européenne à la tête de la lutte mondiale contre le coronavirus

Europees Commissievoorzitter Ursula von der Leyen en de voorzitter van de Europese Raad Charles Michel – (EPA-EFE/OLIVIER HOSLET / POOL)

L’Union européenne va lancer un programme médical international pour stimuler la recherche dans la lutte contre le coronavirus. Dans un premier temps, un budget de 7,5 milliards est prévu pour le développement d’un vaccin et d’un traitement. C’est ce que déclare les responsables de l’institution au journal britannique The Independent.

Les autorités européennes espèrent augmenter ce budget grâce à l’aide d’une campagne en ligne qui sera lancée dès demain.

OMS

Cette initiative est une réaction européenne à la décision des États-Unis de suspendre leur cotisation à l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Pour rappel, le président américain Donald Trump considère que cette institution internationale avait collaboré avec la Chine pour cacher la gravité de la maladie au début de l’épidémie.

Les représentants européens, de leur côté, ont réaffirmé leur soutien à l’OMS. En outre, le programme a été élaboré de manière à collaborer avec des scientifiques et des associations internationales de bienfaisance – comme la Fondation Bill et Melinda Gates et le Welcome Trust – pour lutter plus efficacement contre le virus.

La Norvège a également annoncé sa coopération. Le but de ce plan d’aide est de rendre les vaccins et les traitements disponibles dans le monde entier le plus rapidement possible. Les pays en développement, et plus particulièrement les États africains, bénéficieront d’une attention accrue.

La lettre est signée par Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, et par Charles Michel, président du Conseil. Mais aussi par la Chancelière allemande Angela Merkel, le Président français, Emmanuel Macron, le Premier ministre italien, Giuseppe Conte et son homologue norvégienne, Erna Solberg.

La lettre

‘Il y a un besoin urgent d’une union internationale dans la crise’, souligne la lettre. ‘Nous soutenons l’appel à l’action lancé par l’Organisation mondiale de la Santé et d’autres acteurs internationaux de la santé. C’est pourquoi nous avons créé l’Access to Covid-19 Tools Accelerator.’

Les auteurs de la lettre s’expliquent: ‘Il s’agit d’une plateforme internationale de collaboration qui a pour but d’accélérer et d’intensifier la recherche, le développement, la disponibilité et la distribution équitable d’un vaccin et d’autres traitements thérapeutiques et diagnostiques vitaux. Elle constitue le socle d’une véritable alliance internationale pour lutter contre le coronavirus’.

‘Nous nous engageons à travailler avec tout ceux qui partagent notre attachement à la collaboration internationale’, indique la lettre. ‘Nous sommes prêts à diriger et à soutenir la réponse internationale.’

‘Aucun de nous n’est à l’abri de la pandémie et aucun de nous ne peut vaincre le virus seul. Nous ne serons en sécurité que lorsque tout le monde dans chaque ville et chaque village sera en sécurité. Dans notre monde interconnecté, le système de santé est aussi fort que son maillon le plus faible.’

‘Nous devons nous protéger mutuellement pour nous protéger nous-même. Il s’agit d’un défi exceptionnel et mondial. Si nous parvenons à développer un vaccin produit par le monde pour le monde entier, nous aurons réalisé un bénéfice mondial unique au 21e siècle’.