Lucid hausse le tempo: un demi-million de véhicules par an plus tôt que prévu grâce à une nouvelle usine en Arabie saoudite

Lucid Motors poursuit son expansion. Et elle passe par l’Arabie saoudite. Le pays va accueillir une usine du constructeur automobile américain. Objectif: 150.000 véhicules produits chaque année.

Fin avril, nous apprenions que l’Arabie saoudite avait prévu de commander pas moins de 100.000 voitures à Lucid. Nous savions aussi qu’une partie d’entre elles seraient produites dans l’usine arizonienne de la firme et une autre dans sa future installation saoudienne.

Cette semaine, Lucid a dévoilé les détails de l’usine qu’elle va mettre sur pied en Arabie saoudite. Le site pourra produire 155.000 véhicules par an, lesquels seront d’abord destinés au marché local avant d’être exportés ailleurs dans le monde. Notons que le constructeur californien vient tout juste de se lance en Europe.

L’Arabie saoudite veut devenir un hub mondial de l’électrique

L’implantation de Lucid en Arabie saoudite est tout sauf un hasard. Le fonds souverain saoudien détient une participation d’environ 62% dans la société californienne. Au cours des 15 prochaines années, le pays lui fournira un financement et des incitations de l’ordre de 3,4 milliards de dollars. Et c’est loin d’être fini.

« Je crois que cela libère toute l’industrie des véhicules électriques ici dans le royaume, notre intention n’est pas de s’arrêter à Lucid », a annoncé le ministre saoudien de l’Investissement, Khalid al-Falih, auprès de CNBC. « Nous avons d’autres fabricants de VE qui sont en discussions avancées avec nous et qui suivront les traces de Lucid. »

Le projet est global, avec l’intention d’attirer également des fabricants de batteries et d’autres fournisseurs dans le pays. Au total, cela pourrait mener à 30.000 emplois supplémentaires, estime M. al-Falih.

« Lorsque le pétrole s’épuisera, le soleil continuera de briller »

L’installation de Lucid en Arizona a une capacité de production annuelle de 350.000 véhicules par. « Cela signifie que nous pouvons accélérer les plans de production d’un demi-million de voitures par an de ce qui devait être 2030 au milieu de la décennie », se réjouit son CEO, Peter Rawlinson.

La coopération avec Ryad devrait d’ailleurs mener Lucid à faire bien plus que d’y installer sa nouvelle usine. De l’aveu de son patron, la firme est intéressée par les systèmes de stockage d’énergie qui pourraient être liés à des centrales solaires photovoltaïques.

« Cette technologie est idéale pour cette partie du monde », a-t-il expliqué. « Car n’oubliez pas que lorsque le pétrole s’épuisera, le soleil continuera de briller ».

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20