L’Arabie saoudite commande 100.000 véhicules à Lucid, le rival de Tesla

Le constructeur américain de voitures électriques Lucid a annoncé que le gouvernement d’Arabie saoudite envisageait d’acheter jusqu’à 100.000 de ses voitures au cours de la prochaine décennie. Le fonds souverain saoudien détient une participation d’environ 62% dans la société californienne, qui a commencé à produire sa berline de luxe Air en septembre de l’année dernière.

Pourquoi est-ce important ?

Comme Tesla, Lucid tente de développer une technologie qui permettra aux voitures de se conduire toute seule en toute sécurité. Une révolution technologique qui pourrait bientôt se généraliser… ou pas ? Selon certains analystes, il faudra attendre 2030 au plus tôt pour que les voitures puissent maîtriser ne serait-ce que les fonctions de base, telles que l'assistance à la direction, le contrôle de la vitesse et le maintien sur la bonne voie.

Le ministère des Finances d’Arabie Saoudite a accepté d’acheter au moins 50.000 de ses véhicules au cours des 10 prochaines années, avec une option d’achat de 50.000 véhicules supplémentaires sur la même période, a précisé Lucid. Le message a été repris par le média économique américain CNBC.

Les premières commandes de l’Arabie saoudite seront modestes, entre 1.000 et 2.000 véhicules par an à partir de 2023. Les livraisons au royaume riche en pétrole passeront entre 4.000 et 7.000 par an à partir de 2025, selon Lucid.

Lucid a également révélé que l’achat comprend des véhicules qui seront construits à la fois dans une usine américaine existante et dans une usine de production prévue en Arabie Saoudite même. Il s’agira d’un mélange de berlines Air (voir ci-dessous, ndlr) et de nouveaux modèles à venir.

Les actions de Lucid ont augmenté de plus de 5 % dans les échanges après la clôture de la bourse, suite à la nouvelle.

Problèmes de la chaîne d’approvisionnement

La première voiture à sortir des lignes de Lucid est l’Air, une berline de luxe à 5 portes. La société a commencé à livrer une « Dream Edition » de 169.000 dollars de sa voiture phare aux clients des États-Unis à la fin du mois d’octobre de l’année dernière. La production commerciale a commencé un mois plus tôt dans une nouvelle usine à Casa Grande, dans l’État américain de l’Arizona. La voiture dispose d’une « autonomie inégalée » de 836 kilomètres, ce qui lui vaut le surnom de « Tesla Killer ».

Les problèmes de chaîne d’approvisionnement ont entravé les efforts de Lucid pour augmenter la production de son usine en Arizona. En février, l’entreprise a revu à la baisse son objectif de production pour 2022 et a déclaré qu’elle ne prévoyait de construire que 12.000 à 14.000 véhicules cette année, alors qu’elle avait précédemment prévu 20.000 véhicules.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20