L’industrie prévient: ‘Sans tests rapides, la production va s’arrêter’

Audi Brussels

La fédération de l’industrie technologique Agoria demande au gouvernement la mise à disposition ‘dès que possible’ de tests de dépistage rapides du coronavirus. ‘Dans le cas contraire, la pénurie de main-d’œuvre menace de paralyser la production de certaines entreprises.’

L’ajustement récent de la politique de dépistage – seules les personnes présentant des symptômes sont encore testées – signifie que pour les personnes présentant un haut risque de contamination mais ‘asymptomatiques’, la période de quarantaine est à nouveau de 10 jours au lieu de 7.

Cela peut engendrer des problèmes en termes d’occupation du lieu de travail, préviennent les fédérations Voka et Agoria, ce vendredi. ‘Pour les entreprises, la pénurie de main-d’œuvre menace d’encore augmenter et la production de certaines d’entre elles risque de s’arrêter. Nous devons donc augmenter la capacité des tests dès que possible’, estime Agoria.

La fédération de l’industrie technologique demande au gouvernement de mettre à disposition des tests rapides dès que possible, et d’établir une méthodologie d’utilisation sans ambiguïté, ‘afin que nous puissions rapidement passer d’une quarantaine à une stratégie de tests’.

Tests antigènes

‘Il est nécessaire de disposer de tests rapides, qui fournissent un résultat rapidement, afin d’isoler les infections potentielles. Et la période de quarantaine doit être aussi courte que possible si rien n’est détecté, afin de ne pas mettre inutilement en danger la continuité des entreprises’, ajoute le Voka.

Le gouvernement flamand a annoncé jeudi l’achat de tests antigènes rapides. Leur nombre devrait être précisé ce vendredi. Au fédéral, une telle décision est toujours en court d’analyse.

Lire aussi: