L’Inde met en place des aides de 3,5 milliards de dollars pour les voitures vertes

L’Inde va mettre en place des aides d’un montant de 257 milliards de roupies (3,5 milliards de dollars) pour doper la production des voitures vertes, a annoncé mercredi son gouvernement, qui veut réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le cadre de l’accord de Paris sur le climat.

Le soutien aux véhicules électriques est aussi motivé par la nécessité de réduire la pollution dans les grandes villes de ce pays de 1,3 milliard d’habitants, où l’air est parmi les plus pollués au monde. Ce plan va permettre à l’Inde « le passage à des véhicules plus propres, électriques et à piles à hydrogène », espère le gouvernement. « Il annoncera une nouvelle ère dans la technologie de pointe, une industrie automobile plus efficace et plus écologique », a-t-il ajouté. 

Les avantages incitatifs seront offerts aux constructeurs d’automobiles et de drônes en Inde pendant une période de 5 ans. Pour être éligible, les constructeurs actuels ou futurs devront investir au moins 34 millions de dollars en Inde sur 5 ans, selon la publication économique locale Bloomberg Quint.

Aucun détail supplémentaire sur le programme n’a été rendu public mercredi par le gouvernement, mais il a précisé qu’il s’attend à générer ainsi environ 5,8 milliards de dollars de nouveaux investissements et créer 750.000 emplois. L’annonce a été effectuée sur fond d’informations de presse affirmant que le constructeur automobile Tesla, pionnier de la voiture électrique, envisage d’entrer sur le marché indien.

Awanish Chandra, analyste du secteur, a déclaré à l’AFP que ce plan envoie un message clair du gouvernement sur son souhait de « stimuler l’énergie verte ». « C’est une chance égale donnée à tout le monde. Le gouvernement sera très heureux si Tesla vient faire un investissement énorme. Cela constituera une bonne concurrence pour nos propres acteurs », a-t-il ajouté.

L’Inde est le troisième émetteur de carbone au monde et devrait devenir le pays le plus peuplé du monde d’ici le milieu de la décennie. Le pays est en passe de dépasser des propres objectifs, fixés dans le cadre de l’accord de Paris sur le climat de 2015. Mais les émissions de carbone devraient encore augmenter de 50% d’ici à 2040, à cause de l’industrie et des transports. D’après les prévisions de l’Agence internationale de l’énergie, l’Inde devrait voir rouler quelque 25 millions de camions supplémentaires sur ses routes d’ici 2040.

Pour aller plus loin :

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20