Liege Airport candidat pour la distribution des vaccins anti-Covid: ‘La plus grande opération logistique depuis la Seconde Guerre mondiale’

Liege Airport a déjà servi en mars pour réceptionner des masques venus de Chine – Isopix

Après Brussels Airport (Zaventem), Liege Airport (Liège, Bierset) se prépare lui aussi à jouer un rôle important en tant que plaque tournante de la distribution internationale de vaccins contre le coronavirus.

‘Le plus grand lancement de produit de tous les temps’ et ‘le plus grand défi logistique depuis la Seconde Guerre mondiale’. Voilà comment est présentée la distribution de vaccins contre le coronavirus au sein du secteur du transport. Si nous voulons vacciner une fois l’ensemble de la population mondiale, nous avons besoin de 8 milliards de doses. ‘Soit l’équivalent, en fret, de 8.000 Jumbo Jets (ndlr : avions gros-porteurs)’, selon les calculs de l’Association internationale du transport aérien (IATA). Cette estimation va sans doute encore gagner en importance, car certains vaccins nécessitent des doubles doses.

Le consultant spécialisé Europhia s’attend à ce que les grands blocs géographiques (États-Unis, UE, Chine, Inde, Russie, Brésil) produisent les vaccins localement. Le transport par camion sera alors suffisant. Mais pour la distribution au reste du monde, qui représente plus de la moitié de la population mondiale, il faudra recourir au transport aérien.

Transformation des terminaux

Liege Airport, l’aéroport spécialisé dans le fret basé à Bierset, se porte candidat pour jouer un rôle important dans l’exportation, l’importation et le transit de vaccins. L’exploitant de l’aéroport a même transformé le terminal passagers, qui était pratiquement vide, en un centre logistique pour les vaccins contre le coronavirus. Les transporteurs et autres spécialistes de la logistique pourront en profiter pour surveiller de près le transport des vaccins.

Selon Steven Verhasselt, le directeur commercial de Liege Airport, les géants pharmaceutiques et leurs partenaires de transport n’ont pas encore décidé quels seront les aéroports choisis pour acheminer les vaccins contre le coronavirus. Il est encore trop tôt. Néanmoins, tous les préparatifs opérationnels dans et autour de l’aéroport battent déjà leur plein pour recevoir et distribuer de grandes quantités de vaccins dans les mois à venir. Le terminal à bagages de Bierset sera transformé en une station d’approvisionnement en glace sèche 24h/24 – 7j/7, ce qui devrait permettre de conserver les vaccins au frais.

‘Pas de concurrence entre Liège et Zaventem’

Liège n’est pas le seul aéroport belge candidat. Brussels Airport a récemment mis en place le groupe de travail ‘BRUcure’, afin d’être prêt immédiatement si les principaux fabricants de vaccins choisissent Bruxelles comme plaque tournante pour leur distribution en Europe.

‘Les aéroports doivent s’assurer qu’ils sont prêts. Brussels Airport le fait et Liege Airport aussi’, nous explique Steven Verhasselt. ‘Je ne vois pas Brussels Airport comme un concurrent sur ce marché, mais comme un collègue ou un « concullègue ». En fin de compte, les flux sont constitués par les transporteurs, les transitaires et les compagnies aériennes. Ils décident de la plateforme à utiliser. La Belgique peut être fière d’avoir deux aéroports qui font tout pour être prêts à les accueillir’.

La Belgique, épicentre européen du vaccin contre le Covid-19

Les deux aéroports ont l’avantage d’avoir une expérience dans le transport de produits médicaux. En raison de la forte présence du secteur pharmaceutique dans notre pays, ils sont familiarisés avec les marchandises délicates et sensibles à la température.

En outre, la Belgique est susceptible de jouer un rôle important dans la production de vaccins contre le coronavirus. Pfizer produit une partie de ses vaccins contre le coronavirus dans son usine de Puurs. La plus grande usine de vaccins du géant pharmaceutique britannique GSK se trouve à Wavre. Et Janssen Pharmaceutica développe le candidat-vaccin du groupe Johnson & Johnson en Campine. La production européenne se déroulera normalement à Leyde, aux Pays-Bas.

Si plusieurs vaccins doivent être distribués, cela rendra l’opération logistique encore plus complexe. La température et les autres exigences de transport diffèrent pour chaque vaccin. Le secteur de la logistique présent dans les aéroports et aux alentours s’attend également à un gigantesque défi pour le stockage réfrigéré et le reconditionnement des vaccins. Pour Verhasselt, il s’agira d’un ‘défi d’une ampleur sans précédent’.