Marchés:
Chargement en cours…

MERCREDI 28 OCT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

L’idée fait son chemin en Chine: ‘Nous devons nous préparer à être coupés du dollar’

Logo Business AM
Économie

24/06/2020 | Baptiste Lambert | 5 min de lecture

Fang Xinghai, le vice-président de la Regulatory Commission (CSRC) - Imaginechina via AP Images

En Chine, Fang Xinghai, le vice-président du gendarme des marchés boursiers chinois, a appelé son pays à se préparer à être coupé du système international de paiement en dollars.

Xinghai est un ancien conseiller du président Xi Jinping. Il a fait ces déclarations lors d’un forum en ligne organisé par le journal chinois Caixin.

Selon Xinghai, ‘il est temps de mettre en place des préparatifs réels et non plus seulement psychologiques’. Dans ses déclarations, il évoque la mésaventure qu’ont connue de nombreuses entreprises et institutions financières russes.

Il est vrai que Washington a de plus en plus utilisé le dollar comme arme politique ces dernières années. Cela a permis d’imposer des sanctions politiques et économiques contre certains pays. Outre la Russie, les exemples récents sont l’Iran et le Venezuela.

Washington réfléchit actuellement à la manière d’utiliser le dollar pour punir les décideurs politiques, les entreprises et les banques chinoises pour leur rôle dans les récents événements à Hong Kong.

Le système de paiement en dollars américains est le fondement du commerce mondial

Le système de paiement en dollars américains est le fondement du commerce mondial. Il est pris en charge par les principaux processeurs de paiement internationaux tels que SWIFT et CHIPS. Environ la moitié de tous les paiements internationaux sont facturés en dollars. Alors que les États-Unis ne sont impliqués que dans à peine 10% du commerce mondial. Le pays de Donald Trump ne représente également que 15% du PIB mondial.

Les déclarations indiquent que Pékin évalue les sanctions économiques américaines comme un risque réaliste. Si le pays était coupé du dollar, cela aurait un impact significatif sur les flux commerciaux en provenance de Chine.

Les chances que les États-Unis frappent durement la Chine sont minces

Pourtant, les chances sont faibles de voir les États-Unis frapper la deuxième économie du monde de la même manière que la Russie, onzième économie mondiale. Les sanctions économiques contre la Russie ont suivi l’annexion de la Crimée, les suspicions de son influence sur les élections étrangères, les violations des droits de l’homme et le soutien à la Syrie et au Venezuela.

Plus tôt cette semaine, le président américain Trump a admis ne pas avoir répondu à la poursuite des Ouïghours par le gouvernement chinois, ‘afin de ne pas compromettre un accord commercial’.

Pourtant, Fang Xinghai veut que son pays se tienne prêt à toute sanction. ‘Aussi parce que l’avenir du dollar américain est incertain, maintenant que le pays imprime de l’argent illimité.’ Il fait référence au plan de relance de Donald Trump à plus de mille milliards de dollars.

La Chine essaie de promouvoir l’utilisation internationale du yuan depuis un certain temps. Cependant, tant que le contrôle des capitaux reste comme il est, cette monnaie ne peut pas gagner l’attrait international de devises comme le dollar américain, l’euro, le yen japonais ou la livre sterling. Le yuan ou le renminbi n’est pas entièrement convertible et ne peut donc pas être envoyé à travers le monde facilement. Le gouvernement chinois craint qu’une monnaie entièrement convertible ne déclenche une fuite massive de capitaux hors du pays. Voilà qui ne facilite pas les choses mais qui est aussi assez révélateur de la confiance que place Pékin en son propre système.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    43.478.447
  • Nombre
    de décès
    1.159.319
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    321.031
  • Nombre
    de décès
    10.810
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks