Les marchés:
Markten inladen...

MARDI 07 JUIL

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

L’ibuprofène est maintenant testé comme traitement au Covid-19

Logo Business AM
Sciences

04/06/2020 | Baptiste Lambert | 3 min de lecture

ISOPIX

Une expérience intéressante est en cours au Royaume-Uni. Les scientifiques mettent sur pied un projet pilote pour déterminer si l’Ibuprofène peut être utilisé pour traiter les patients atteints du Covid-19.

Une équipe provenant de deux hôpitaux londoniens et de la Kings College University pense que l’analgésique anti-inflammatoire peut traiter les difficultés respiratoires. Si tel est le cas, il pourrait s’agir d’un traitement peu coûteux qui éloignera les patients du Covid-19 des respirateurs artificiels.

Version modifiée du médicament

Pour le projet d’essai qui a été baptisé ‘Libérer’, un groupe témoin de patients recevra de l’ibuprofène en plus du traitement habituel. L’autre groupe test se verra administrer un placebo.

Cependant, il s’agit d’une version spéciale de l’analgésique, car il sera complété par d’autres éléments chimiques. Il ne s’agit donc pas des pilules que l’on trouve dans de nombreuses armoires à pharmacie.

Ces capsules lipidiques (capsules facilement solubles) sont souvent utilisées pour les tests et sont généralement prescrites pour le traitement de l’arthrite, entre autres.

Difficultés respiratoires aiguës

Les études sur les animaux montrent que l’ibuprofène sous cette forme peut traiter les syndromes respiratoires importants. Et c’est l’une des complications les plus dommageables du virus du SRAS-CoV-2 (SRAS veut dire syndrome respiratoire aigu sévère). Les patients deviennent très vite essoufflés, au point de devenir bleus. Souvent, ils doivent être ventilés, et ceux qui sont guéris subissent généralement des dommages permanents aux poumons.

Au début de la pandémie, l’ibuprofène n’était pas recommandé pour le traitement du Covid-19. On soupçonnait que le médicament aggravait l’infection, c’est pourquoi on lui a préféré l’acétaminophène. Mais après l’analyse des études scientifiques, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a retiré son avertissement contre l’utilisation de l’ibuprofène en cas de contamination éventuelle par le nouveau coronavirus.

Le Conseil supérieur de la santé recommande toujours d’essayer l’acétaminophène en premier. Il a moins d’effets secondaires et est un choix plus sûr pour la plupart des patients. L’ibuprofène est toujours fortement déconseillé en cas de problèmes d’estomac.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks

Logo Business AM

Business AM | Les + vus

Logo Business AM

Business AM | Dit, c’est dit !