L’Europe ne financera ni le nucléaire ni le gaz naturel via son Green Deal

Doel 4
La centrale nucléaire de Doel. – Virginia Mayo/AP

Les membres de l’Union européenne ont trouvé un accord sur les combustibles qui entreraient ou non dans les financements du Green Deal. Les installations nucléaires ou au gaz ne pourront pas bénéficier du Fonds pour une transition juste.

Ce fonds, créé par la Commission européenne, a pour but de financer le passage de combustibles fossiles à des énergies renouvelables. Au travers de subventions aux régions qui le demandent, il permettra, entre autres, de former des travailleurs aux énergies vertes ou de lancer de nouvelles entreprises dans des secteurs à faible émission de carbone. En tout, ce sont 40 milliards d’euros qui seront dédiés à la transition écologique, dont 30 milliards provenant du plan de relance économique et 10 milliards du budget 2021-2027.

Mercredi, le Conseil européen devait déterminer quels types de projets pourraient bénéficier de ces subventions. Les 27 membres de l’UE ont décidé d’exclure les investissements dans le nucléaire ou le gaz naturel, selon le média Euractiv.

Cette décision ne réjouit pas certains pays de l’Est qui misent sur le gaz naturel pour leur développement économique. Mais même si cette source d’énergie produit moins de CO2 que le charbon, elle peut générer des fuites de méthane, un puissant gaz à effet de serre.

Le texte doit encore être négocié entre la Commission, qui a développé la proposition, le Conseil et le Parlement, généralement favorable aux mesures sur le changement climatique.

En outre, le budget et le plan de relance sont toujours au centre des négociations. Le Fonds pour une transition juste dépendra de ces discussions financières.