L’Europe doit s’attendre à une vague de migration venue de… Londres

De plus en plus de Londoniens songent à quitter la capitale britannique, direction l’Europe – Unsplash

Un peu moins d’un mois après que le Brexit a été rendu effectif, un sondage révèle que bon nombre de Londoniens envisagent de quitter la capitale britannique pour s’installer en Europe.

Dans un sondage réalisé en septembre et rendu public ce lundi par Bloomberg, 40% des Londoniens disent qu’ils seraient prêts à quitter le Royaume-Uni pour venir s’installer et travailler en Europe.

Réalisé par la société spécialisée dans l’intérim Adecco en collaboration YouGov, active dans les études de marché, le questionnaire a permis de sonder un millier de Londoniens ayant un emploi.

Notons qu’un sondage similaire réalisé en 2018 avait révélé qu’à l’époque, seuls 16% des Londoniens envisageaient de franchir le Manche.

Brexit et pandémie

D’après le sondage, ce sont le Brexit et la pandémie qui poussent les Londoniens à réfléchir à un départ.

‘Même avec l’accord sur le Brexit et le lancement du vaccin en cours, les niveaux élevés d’incertitude poussent les jeunes en particulier à chercher du travail en dehors du Royaume-Uni et de Londres’, a déclaré Alex Fleming, président d’Adecco pour l’Europe du Nord. ‘Si les entreprises n’agissent pas maintenant pour renverser la situation, elles perdront des talents précieux et risquent en fin de compte de perdre leurs chances de rebondir avec succès sur le long terme’.

Bloomberg note que le Brexit a déjà poussé des entreprises à délocaliser des milliers de travailleurs de la finance vers Paris et Londres.

En plus d’une concurrence européenne, Londres doit également faire face à une menace interne au Royaume-Uni. Ainsi, 63% des travailleurs de la finance s’attendent à une « fuite inversée des cerveaux ». C’est à dire que de plus en plus de Londoniens seraient davantage attirés par un déménagement vers les autres grandes villes du pays, comme Manchester ou Liverpool.