L’espace, ce nouveau lieu convoité pour le stockage et les livraisons de vos achats en ligne

En plus d’être une nouvelle destination touristique pour les personnes fortunées, l’espace pourrait bientôt devenir un lieu de stockage. C’est en tout cas le projet défendu par la startup américaine Inversion Space. Plus encore, l’espace pourrait jouer un rôle central dans les livraisons à l’échelle mondiale.

Avec l’avènement du tourisme spatial porté par des sociétés spatiales privées, l’espace a quelque peu perdu de son caractère sacré, inaccessible pour le commun des mortels. Une profanation qui pourrait empirer avec l’apparition de nouvelles startups aux projets ambitieux et peu banal. C’est notamment le cas d’Inversion Space qui souhaite faire de l’espace un lieu de stockage pour des containers. Un concept pour le moins étonnant.

La société souhaite en effet exploiter l’orbite terrestre pour stocker des containers durant une période pouvant aller jusqu’à 5 ans. Inversion Space prévoit également d’utiliser l’espace autour de la Terre pour réaliser des livraisons ultrarapides – un concept qui n’est pas totalement nouveau. Des ambitions qui reposent sur l’idée que les voyages spatiaux deviennent plus économiques au cours des prochaines années grâce au développement du tourisme spatial, de nouvelles sociétés spatiales privées, mais aussi d’appareils réutilisables.

Des containers spéciaux

Quand Inversion Space assure vouloir envoyer et stocker des containers en orbite terrestre, la startup ne fait pas allusion aux containers traditionnels que l’on peut voir dans les ports, mais plutôt à des capsules spatiales spécialement développées pour ce type de voyage qui pourront se déplacer jusqu’à 25 fois la vitesse du son, afin d’assurer des livraisons ultrarapides.

C’est ainsi qu’elle a mis au point un prototype de 1,2 mètre de diamètre dont le design ressemble à une soucoupe volante. Cette capsule disposera d’une capacité de stockage de plusieurs petites valises de cabine – on est loin des containers traditionnels.

La société prévoit d’ouvrir son service de livraison depuis l’espace d’ici 2025. Elle a déjà commencé à tester ses capsules en lâchant une version plus petite depuis un avion volant à 900 mètres de hauteur, afin d’en étudier la trajectoire de retour sur Terre.

Dès l’année prochaine, Inversion Space entend réaliser des tests plus en conditions réelles en lâchant des capsules depuis l’espace. Leur retour sur Terre sera assuré par un parachute qui pourra être guidé à distance.

Augmenter la pollution spatiale ?

Outre le stockage orbital en vue d’un rapatriement sur Terre, Inversion Space espère également pouvoir travailler avec des entreprises spatiales et stocker leurs matériels en orbite, en attendant qu’elles en aient besoin, par exemple.

De quoi multiplier le nombre d’engins spatiaux qui pullulent autour de la Terre et donc, de favoriser la pollution matérielle et visuelle, ainsi que le risque de collisions. La startup assure tout de même utiliser des matériaux peu réfléchissants sur ses capsules, afin de limiter la pollution visuelle. Quant à favoriser les collisions, elle se défend également en soulignant que leurs engins seraient équipés de système leur permettant d’éviter les débris spatiaux et donc, de réduire les risques de collisions.

Il reste encore beaucoup d’inconnues au projet d’Inversion Space, notamment la manière dont les capsules seront envoyées dans l’espace, mais l’engouement pour ce type de solutions devrait permettre – malheureusement ou non – sa concrétisation. Encore faut-il que le projet fonctionne. Rendez-vous dans deux ans.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20