Les ventes de Noël d’Amazon s’envolent et enrichissent encore un peu plus le milliardaire Jeff Bezos

Isopix

Les ventes d’Amazon ont véritablement grimpé en flèche pendant la période de Noël, avec une augmentation de 21 % par rapport à l’année précédente.

Ça marche fort pour Amazon, Jeff Bezos pourra remercier le Père Noël pour ce joli cadeau. Le géant de l’e-commerce a déclaré avoir réalisé 87 milliards de dollars (79 milliards d’euros) de ventes au cours des trois derniers mois de 2019, dépassant toutes les attentes des experts, selon la BBC. Une bonne nouvelle qui a fait grimper le cours de l’action de l’entreprise de plus de 10 %, rien que ça.

Le bénéfice d’exploitation a ainsi atteint 3,9 milliards de dollars au cours des trois derniers mois de 2019, contre 3,8 milliards de dollars pour la même période l’année précédente. Le bénéfice net a lui augmenté de quelque 10 % pour atteindre 3,3 milliards de dollars. L’an dernier, Amazon a revendiqué plus de 37 % du marché américain de l’e-commerce, selon le cabinet d’études eMarketer. Ses chiffres représenteraient près de 10 % du marché mondial.

Une autre bonne nouvelle pourrait aussi bientôt tomber: si les cours se maintiennent, Amazon devrait dépasser la barre symbolique des 1.000 milliards de dollars et rejoindre ainsi le club formé par Apple, Microsoft et Google.

Les vendeurs traditionnels en difficulté

Le groupe tech affirme en outre qu’il a pu attirer plus de clients que jamais grâce à Amazon Prime, un abonnement qui offre à ses membres une pléthore de réductions (et un service de streaming). Les efforts d’Amazon ont donc payé, le géant de l’e-commerce ayant mis de sa poche pour en améliorer les avantages en introduisant par exemple la livraison gratuite de nombreux produits en une journée. Amazon Prime compte aujourd’hui 150 millions de clients dans le monde, soit une hausse de 50 % par rapport à 2018.

Mais le bonheur des uns fait le malheur des autres, puisque les ventes extraordinaires d’Amazon ont éclipsé les autres magasins et centres commerciaux traditionnels. Les achats en ligne sont en partie responsables de la baisse de leurs ventes, une tendance qui n’a d’ailleurs pas non plus épargné… Amazon lui-même, avec des ventes trimestrielles de ses magasins physiques (tels que Whole Foods) en baisse de 1 % par rapport à l’année précédente.

Avec la hausse du cours de l’action Amazon, le fondateur et CEO Jeff Bezos a pu voir sa fortune (déjà considérable) augmenter de 13,2 milliards de dollars (11,9 milliards d’euros) en un quart d’heure jeudi. Certains auront eu de meilleurs cadeaux de Noël que d’autres…

Lire aussi: Des employés d’Amazon se révoltent contre la politique de musellement de l’entreprise