Le coup d’Amazon Prime fait baisser les droits de retransmission de la Première League

Isopix

Pour la première fois depuis 15 ans, les droits de diffusions de la Première League ont baissé. Amazon a cassé les codes.

Amazon Prime diffusera en accès libre des matchs de la Première League dans le courant du mois de décembre. Une première en 27 ans et une belle audace pour la firme de Jeff Bezos. Elle s’attaque en effet au duopole Comcast Corp.’s Sky division et BT Group Plc qui détenaient les droits jusqu’alors.

Cette baisse des droits de retransmissions est en fait le contraire de ce qu’espérait la Ligue de football. Comme le rapporte l’agence Bloomberg, les organisateurs avaient contacté les géants de la tech américaine. L’objectif : revigorer un marché qui avait tendance à stagner ces dernières années et ainsi relancer une ‘guerre des enchères’.

Coup d’épée dans l’eau

Sauf que la démarche à eu l’effet inverse. Non seulement les géants n’ont pas mordu à l’hameçon, mais en plus la venue d’Amazon a fait chuter les prix. Une première fois depuis 15 ans.

Amazon n’a pas communiqué le montant déboursé pour obtenir les droits. Sky de son côté à sorti 4,2 milliards d’euros pour acquérir les droits pour trois ans (2019-2022), soit 128 matches. BT Sport a lâché 1 milliards d’euros pour 52 matches.

Accès gratuit

Amazon Prime Video propose un mois d’essai gratuit, ce qui permettra aux aficionados de foot de suivre les matchs sur leur téléviseur. Un coup majeur pour Amazon qui compte ainsi attirer les spectateurs sur son site pour les cadeaux de Noël.