Les services Cloud, un enjeu crucial pour Alibaba

Alibaba a annoncé la fixation du prix de ses actions pour sa prochaine cotation à la Bourse de Hong Kong, où il pourrait lever plus de 12 milliards de d’euros.
(EPA)

Le géant chinois Alibaba continue ses efforts pour développer son cloud. Bien que les services ne soient pas encore rentables, les experts restent convaincu de leur potentiel.

Alibaba souffle ses 20 bougies cette année. La société appartient
au PDG Daniel Zhang, qui regroupe des sociétés Internet autour
du commerce électronique, des services de paiement et des services
Cloud. Il y a maintenant presque 10 ans que Jack Ma, ancien PDG
d’AliExpress, a démarré avec cette filiale la plus connue. Alibaba Cloud,
le département spécifique qui s’occupe des activités de cloud, existe
également depuis une décennie. Au fil des ans, Alibaba est devenu le
plus grand acteur en Chine dans ce domaine.

Un regard sur Amazon

Alibaba développe ses activités depuis un certain temps déjà. Dans ce secteur également, l’entreprise chinoise devient un concurrent redouté de l’Américain Amazon, actif depuis quelque temps dans le Cloud Computing. Les derniers chiffres montrent qu’Amazon Web Services (AWS) a un chiffre d’affaires de 3,38 milliards de dollars, ce qui représente 13 % du chiffre d’affaires total d’Amazon. Beau fait d’arme : AWS fournit à elle seule 60 % du bénéfice total.

À titre de comparaison, la division Cloud d’Alibaba présente un chiffre d’affaires de 1,13 milliard de dollars. Cela correspond à 7 % du chiffre d’affaires total. Cette unité commerciale ne réalise aucun profit pour le moment, mais les pertes diminuent d’année en année. Les experts sont convaincus que la croissance est à venir. Beaucoup voient déjà Alibaba Cloud comme la poule aux oeufs d’or du géant chinois de l’Internet.

Les + du marché chinois

Les experts soulignent certains avantages propres au marché chinois. Ce qui les invite à croire que le cloud d’Alibaba dépassera la courbe de croissance d’Amazon Web Services.

Par exemple, il y a actuellement peu de concurrence sur le marché intérieur et les entreprises chinoises peuvent migrer rapidement vers le Cloud. Contrairement à de nombreuses entreprises occidentales, elles ne traînent pas une vieille infrastructure informatique datée de plusieurs décennies.

Pourtant, tout n’est pas qu’or dans cette histoire. Il existe également des pièges potentiels. Il n’y a actuellement pas de concurrents directs pour les activités de Cloud Computing. Mais avec le moteur de recherche Baidu et la société technologique Tencent, il existe de solides pirates. En outre, le ralentissement de l’économie chinoise, qui n’est pas propice, suscite des inquiétudes.