Les Russes qui viennent d’être vaccinés contre le Covid-19 ne peuvent pas boire de l’alcool pendant 42 jours, et c’est un problème

(Foto: Dmitry Feoktistov/TASS/Sipa USA)

Les Russes qui se font vacciner contre le coronavirus – le remède a été baptisé Spoutnik V en Russie- ne sont pas autorisés à boire de l’alcool pendant 42 jours après avoir reçu l’injection. C’est en tout cas ce qu’a annoncé le Service fédéral de surveillance de la protection des droits des consommateurs, Rospotrebnadzor, qui déconseille aussi aux Russes de fumer.

Avec les vacances qui arrivent, de nombreux Russes sont confrontés à un vrai dilemme. En effet, avec une consommation de 14,5 litres d’alcool pur par habitant et par an, la Russie se positionne à la première place des nations qui consomment de l’alcool.

Pourtant, ces dix dernières années, le pays a mené la plus grande campagne de son histoire contre la surconsommation d’alcool. L’un des objectifs de sa campagne était de lutter contre la consommation importante des spiritueux. Le but était de réduire de moitié la consommation totale d’alcool sur une période de dix ans.

Une série de campagnes de sensibilisation contre l’alcoolisme

Jusqu’en 2014, la dépendance à l’alcool était l’une des causes liées au taux de mortalité particulièrement élevé chez les hommes russes. Plus de 50% des enfants d’un orphelinat russe à l’époque souffraient encore du syndrome d’alcoolisme fœtal, causé par une absorption excessive d’alcool du bébé pendant la grossesse.

Selon plusieurs études, les hommes russes en liberté ont moins de chances de survivre qu’en prison. Et l’alcool en serait la cause. 

Mais ces dernières années, plusieurs campagnes de sensibilisation menées de front ont porté leurs fruits. Entre 2006 et 2017, le nombre de décès liés à l’alcool est passé de 28.000 à 6.700. L’espérance de vie des hommes russes est passée de 59 à 68 ans entre 2005 et 2018. En 2016, ces derniers ont bu 43% d’alcool en moins qu’en 2003. Néanmoins, les hommes ont quand même bu en moyenne 153 bouteilles de vodka cette année-là ; alors que pour les femmes, l’équivalent était de 52 bouteilles.

Le confinement a inversé la vapeur 

La vente de matériel de samogon, pour brasser de l’alcool à domicile, a explosé depuis le début de la pandémie. Les ventes de bière (+25%), de vodka (+31%) et de whisky (+47%) ont également considérablement augmenté ces derniers mois.

Comme le vaccin est administré en deux doses et qu’il y a 21 jours entre les deux injections, aucun alcool ne peut être consommé sur une période totale de 42 jours. Il est également déconseillé de fumer car la cigarette affaiblit le système immunitaire et irrite les poumons.

La recommandation du Service fédéral de surveillance de la protection des droits des consommateurs a été appuyée par Alexander Gintsburg, directeur du centre de recherche d’État de Gamaleya. Le centre a été le premier au monde à mettre au point un vaccin contre le coronavirus. Bien que le vaccin soit encore en phase de test 3, il serait efficace à 95% contre le Covid-19.

Pas moins de 100.000 Russes auraient déjà reçu le vaccin Spoutnik V. Il s’agit principalement de travailleurs issus des secteurs de l’éducation, des soins de santé et des services sociaux.

La Russie est le quatrième pays le plus touché par le Covid-19, avec 2,5 millions de cas confirmés et 44.000 Russes qui n’ont pas survécu  à la maladie.