Les pluies du monde entier sont déjà saturées de « produits chimiques éternels » dans des proportions inédites

Nous avons déjà truffé notre planète de microplastiques, des minuscules particules issues de la dégradation de nombre de nos objets éphémères du quotidien et qu'on retrouve déjà tant sur les hauts plateaux de l'Everest que dans nos propres vaisseaux sanguins. Il s'agit là d'une pollution chimique qualifiée "d'éternelle", car ces plastiques ne se décomposeront pas naturellement de si tôt. Mais ce n'est pas la seule : il pleut littéralement des substances toxiques.

Une équipe

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20