Les grandes ambitions spatiales d’Erdogan et de la Turquie

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan. (EPA-EFE/STR)

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a dévoilé mardi le programme spatial de son pays pour les 10 prochaines années. Il comprend notamment des missions vers la Lune, l’envoi d’astronautes dans l’espace et le développement de nouveaux systèmes de satellites.

C’est au cours d’un événement diffusé en direct à la télévision que Recep Tayyip Erdogan a présenté ce programme spatial qui doit permettre à la Turquie d’acquérir un plus grand rôle sur la scène régionale et mondiale.

Objectif Lune

Ainsi, le président turc vise ‘un premier contact’ avec la Lune dès 2023, année du centenaire de la République turque. ‘Notre objectif principal et le plus important pour notre programme spatial national est le contact de la République, dans sa 100e année, avec la lune’, a-t-il déclaré dans des propos relayés par Associated Press. ‘Si Dieu le veut, nous irons vers la lune.’

Le président turc a ajouté que les autres objectifs de son pays seraient d’envoyer des citoyens turcs dans l’espace par le biais de la coopération internationale, de travailler avec d’autres pays à la construction d’un port spatial et de créer une ‘marque mondiale’ dans la technologie des satellites.

Dans un premier temps, les missions s’effectueront dans le cadre de la coopération internationale, et dans un second via des fusées turques, a encore précisé Recep Tayyip Erdogan.

‘J’espère que cette feuille de route, qui permettra à la Turquie d’atteindre la première place dans la course mondiale à l’espace, se concrétisera avec succès’, a-t-il conclu… Sans toutefois fournir plus de détails sur la manière dont son pays entendait procéder pour parvenir à ses fins.

SpaceX et la Russie

Le mois dernier, Erdogan s’est entretenu avec Elon Musk au sujet d’une éventuelle coopération technologique entre SpaceX et des entreprises turques, a rapporté Bloomberg à la fin janvier.

Et mardi, les médias russes ont affirmé que Serdar Huseyin Yildirim, le président de l’Agence spatiale turque (TUA), fondée en 2018, était en train de rédiger un projet de coopération spatiale avec la Russie. ‘Il est certain que la Russie est une nation spatiale très importante, nous en sommes bien conscients. Nous voulons en effet coopérer’, a-t-il déclaré.

Lire aussi: