Les géants du jeu vidéo ne peuvent pas non plus résister à l’attrait du métavers

Le métavers fait appel à l’imagination de nombreuses entreprises. Le monde du gaming, lui aussi, voit un potentiel dans ce monde virtuel. Le géant du jeu vidéo Sony, par exemple, ainsi que Kirkbi, la holding familiale à l’origine du groupe danois Lego, investissent 2 milliards de dollars dans Epic Games pour développer « un métavers adapté aux enfants ».

Depuis le début de l’année, on assiste à une véritable vague de rachats dans le secteur des jeux. Microsoft, par exemple, a racheté la société de jeux Activision Blizzard, et Sony a pu racheter Bungie. Il est clair que les deux géants du jeu vidéo veulent renforcer leur emprise sur le secteur, tout en faisant leurs premiers pas dans le métavers avec leurs acquisitions.

Les géants du jeu vidéo explorent le métavers

Satya Nadella, le PDG de Microsoft, a déclaré au Financial Times en début d’année que l’acquisition de Blizzard aiderait l’entreprise à explorer ce nouveau territoire. « Le métavers consiste essentiellement à créer des jeux vidéos », avait-il déclaré à l’époque. « Il s’agit d’être capable de mettre les gens en relation. C’est en fait quelque chose que nous avons toujours accompli avec nos jeux jusqu’à présent. »

Sony ne veut pas non plus rater le train du métavers. L’entreprise a annoncé lundi qu’elle investissait, avec Kirkbi, 2 milliards de dollars dans Epic Games pour développer un univers virtuel qui seraient, selon eux, sûr pour les plus jeunes. Grâce à cet investissement, la valorisation d’Epic Games est désormais de 31,5 milliards de dollars.

« Ensemble, nous avons pour objectif de créer un nouveau divertissement social qui explore la connexion entre les mondes numériques et physiques », a déclaré Tim Sweeney, PDG et fondateur d’Epic Games, après l’annonce de la nouvelle.

Le fabricant de PlayStation avait déjà accordé à Epic Games un financement de 250 millions de dollars en juillet 2020, suivi de 200 millions supplémentaires en avril 2021, portant le total à 1,45 milliard de dollars. Kenichiro Yoshida, PDG de Sony, se dit convaincu qu’Epic Games aidera son entreprise à accélérer le développement de plusieurs projets en univers virtuel, notamment la création de nouvelles expériences numériques pour les amateurs de sport.

Concurrence avec Roblox

Epic Games a déjà créé un monde virtuel à succès avec son jeu le plus populaire, Fortnite. Le logiciel « Unreal Engine » qui le sous-tend est un prototype de la technologie nécessaire au développement d’un métavers. Toutefois, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant que ces univers virtuels puissent remplacer les interactions dans le monde réel.

Epic Games veut donner du fil à retordre à son concurrent Roblox. Roblox est un jeu dans lequel les jeunes peuvent créer un avatar pour entrer en contact avec d’autres personnes. Au sens propre, il s’agit déjà d’une expérience de métavers, bien que sans lunettes VR.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20