Les États-Unis recensent désormais le plus grand nombre de cas de coronavirus

Le président américain Donald Trump – isopix

Avec plus de 85.500 personnes testées positives au covid-19, les États-Unis surpassent désormais tout autre pays en nombre de cas confirmés, à commencer par la Chine (81.782 cas cas) et l’Italie (80.589), selon les dernières données de l’université Johns Hopkins.

En nombre de décès cependant, les États-Unis restent encore loin derrière les dramatiques chiffres italiens (8.215 victimes), espagnols (4.089) et chinois (3.291).

L’Organisation mondiale de la santé avait prévenu mardi que les États-Unis pourraient bientôt dépasser l’Europe et devenir l’épicentre de la pandémie.

Le président américain Donald Trump avait lui prédit que le pays ‘se remettrait ‘assez rapidement’ au travail. Il planifie pour le moment de rouvrir l’économie américaine d’ici Pâques. Actuellement, 21 États ont indiqué à leurs habitants de rester chez eux ou ont ordonné la fermeture d’entreprises non essentielles afin de contenir la pandémie.

Retour au travail

Interrogé sur le bond des derniers chiffres ce jeudi, Donald Trump explique cette hausse de cas par la quantité de tests réalisés dans le pays. Selon son vice-président Mike Pence, des tests de dépistage sont désormais disponibles dans les 50 États et plus de 552.000 échantillons ont été prélevés à l’échelle nationale. Une fois de plus, le président américain a mis en cause les chiffres déclarés par Pékin, déclarant ‘vous ne savez pas quels sont les chiffres en Chine.’

Donald Trump ne semble par contre pas remettre en cause ses prédictions pour rouvrir l’économie américaine rapidement. Lors du briefing de jeudi à la Maison Blanche, il a estimé que ‘les Américains doivent retourner travailler, notre pays est basé sur cela et je pense que cela va se faire assez rapidement’. Le président américain a indiqué qu’il pourrait commencer par remettre au travail ‘des grandes parties du pays qui ne sont pas si gravement touchées’, dont l’Iowa, l’Idaho, le Nebraska et certaines parties du Texas. Confiant, il a ajouté que les citoyens ‘vont pratiquer autant que possible la distanciation sociale, se laver les mains, ne pas se serrer la main et toutes les choses dont nous avons parlé’.

Donald Trump entendra toutefois ce week-end les recommandations de la task force de la Maison Blanche concernant l’évolution des plans pour rouvrir le pays. ‘Le président a clairement fait savoir qu’il veut ouvrir le pays. Mais nous allons le faire de manière responsable, et comme le président l’a dit aux gouverneurs aujourd’hui, nous allons le faire en nous basant sur les données’, a déclaré Mike Pence.

New York

Le gouverneur de New York, épicentre du coronavirus aux États-Unis, a également déclaré que les ordres de quarantaine à l’échelle de l’État n’étaient peut-être pas la meilleure approche du coronavirus. Andrew Cuomo avance qu’une meilleure solution serait une ‘stratégie de retour au travail’ en tandem avec une stratégie de santé publique.

Plus de 6.400 appels médicaux d’urgence ont été passés en 24 heures mardi à New York, dépassant le total des attaques du 11 septembre. La ville, ainsi que la Nouvelle-Orléans, la Lousiane et d’autres zones très touchées, ont connu une augmentation des hospitalisations et doivent faire face à une pénurie imminente de matériel, de personnel médical et de lits pour soigner les malades.

L’épidémie de coronavirus n’épargne pas non plus le marché du travail américain. Le Département du Travail des États‑Unis indiquait jeudi que le nombre d’Américains ayant déposé des demandes d’allocations de chômage la semaine dernière a atteint un record de 3,28 millions. Soit près de cinq fois le précédent pic hebdomadaire de 695.000 pendant la récession de 1982.

Lire aussi: