Les dérives australiennes: les résidents d’une tour confinée se voient rationnés en alcool

On le sait : l’Australie adopte l’une des approches les plus strictes au monde face au coronavirus. C’est la stratégie zéro-covid qui impose des lockdown très localisés au moindre cas suspect. Les résidents d’une tour à Sydney ne gouttent que trop bien la rigueur de leur pays: ils se voient maintenant rationnés en alcool.

La NSW Health assure la gestion des tours d’appartements isolées pour limiter la propagation du coronavirus. Et les contrôles vont jusqu’à la quantité d’alcool que les résidents peuvent recevoir de l’extérieur.

Les résidents du lotissement social Common Ground à Sydney se sont plaints que les colis envoyés par des amis étaient contrôlés avant d’être livrés:  » Ils fouillent tous les sacs et objets entrant dans le bâtiment… Ils confisquent une série de cadeaux, dont des choses comme des bouteilles de spiritueux. Nous n’étions pas autorisés à les recevoir et nous ne le sommes toujours pas », a déclaré Robin Elhaj, un habitant de la tour Common Ground, dont les propos ont été rapportés par news.au.

Et de fait, les résidents sont autorisés à recevoir une seule ration de l’un des éléments suivants : six bières ou boissons alcoolisées pré-mélangées, une bouteille de vin ou une bouteille de spiritueux de 375 ml.

Légal ?

La NSW Health compte appliquer cette même mesure à tous les bâtiments qu’elle contrôle pour « garantir la sécurité du personnel de santé et des résidents ». Une porte-parole du district de santé local de Sydney (Sydney Local Health District) l’a confirmé à plusieurs médias locaux.

Mais la presse s’interroge : en vertu de quels pouvoirs la NSW Health agit-elle ? Les arrêtés qui ont conféré des prérogatives à la NSW n’ont pas abordé la thématique de l’alcool ou une quelconque limitation.

L’Australie fait régulièrement le tour de la presse internationale pour sa politique stricte face au Covid-19. On se rappelle par exemple d’Anthony Karam, un jeune homme de 27 qui avait refusé de s’isoler après avoir été testé positif au Covid-19. Une véritable chasse à l’homme avait été lancée contre « l’ennemi public numéro 1 ». En attendant, seuls 51% des Australiens ont pu bénéficier d’une seule dose de vaccin à ce jour.

Our World In Data

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés