Les bureaux de la poste vont-ils devenir des commerces de proximité? Bpost évoque les nouveaux projets pour l’entreprise

Jean-Paul Van Avermaet – Isopix

Le CEO de bpost, Jean-Paul Van Avermaet, a présenté mardi matin son plan stratégique, nommé Connect 26, aux investisseurs. Il prévoit de ‘réviser les activités belges et les aligner sur les développements futurs du marché’. Mais de quoi s’agit-il ?

Les investisseurs étaient plus intéressés par la nouvelle politique des dividendes qui prévoit d’être beaucoup moins généreuse. Le personnel et les syndicats, par contre, devraient montrer le plus grand intérêt pour le slide 19. Bpost a donné quelques éléments de réponse sur le développement des activités belges dans les années à venir.

La société publique affirme vouloir réinventer le modèle opérationnel en Belgique pour les lettres et colis aux alentours de 2022-2023. Le but est d’anticiper les évolutions attendues du marché, en combinant ‘agilité, coûts et service de qualité’. Que Bpost indique explicitement sa ‘responsabilité sociale en tant que grand employeur belge’ (environ 27 000 salariés) suggère que cette nouvelle stratégie aura un impact sur la main-d’œuvre.

Nouveaux services

La crise du coronavirus a créé un choc dans l’entreprise, de nombreux colis et lettres arrivent en masse. Plusieurs records ont été battus lorsque les magasins étaient fermés. Le projet de transformations déjà entamé nécessite donc une accélération, selon la société postale.

Mais Bpost voudrait également proposer de nouveaux services en plus des lettres et des colis. ‘Nous voulons assurer une rentabilité à long terme en garantissant des investissements dans une transformation de l’entreprise qui va au-delà du courrier’, a expliqué Van Avermaet. L’entreprise devrait proposer des ‘services de proximité supplémentaires et payants’ pour accroitre sa rentabilité.

Voici quelques pistes envisagées:

  • Dans les zones rurales avec peu de magasins, les bureaux de poste proposeront à la vente de la nourriture, des journaux ou encore des produits de première nécessité.
  • Lancer son propre service de livraison pour les personnes âgées.
  • Devenir une plateforme logistique de coordination pour les livraisons gérées par d’autres transporteurs.
  • Le bureau de poste pourrait également servir de lieu physique pour l’identification et l’authentification des personnes
  • La poste comme banque: les services bancaires de base resteront disponibles à la poste, assure Bpost, ‘dans un contexte où les banques quittent de plus en plus les campagnes’

Lire aussi: À partir de l’année prochaine, vos colis seront aussi livrés le dimanche par Bpost