Les belles histoires ne durent jamais longtemps: la Chine bloque l’application sécurisée Signal

(AP Photo/Ng Han Guan/Isopix)

L’application de messagerie instantanée Signal est beaucoup utilisée par les Occidentaux, mais aussi par les journalistes et les critiques du pouvoir en Chine. Le gouvernement chinois a donc décidé ce mardi de l’interdire.

Une application de messagerie sécurisée où chaque message est crypté et qui permettait aux utilisateurs d’envoyer des messages sans aucun contrôle gouvernemental en Chine? C’était beaucoup trop beau. L’appli Signal proposait pourtant un tel service, mais les utilisateurs vivant en Chine savait que cela ne durerait pas. Ce mardi, l’application a été bloquée par le gouvernement, le site avait été censuré la veille. Cette information a été partagée par Greatfire.org, qui garde un œil sur la ‘grande muraille numérique chinoise’.

L’application Signal reste toutefois disponible en téléchargement, mais il faut utiliser un réseau privé virtuel, appelé VPN. Cet outil est de plus en plus utilisé par les internautes pour contourner les limitations géographiques, notamment en Chine, et de cette manière, surfer sur des sites bloqués. Depuis plusieurs années, les sites comme Facebook, Twitter ou Instagram sont bloqués en Chine et aujourd’hui, c’est au tour de Signal d’intégrer cette très longue liste.

La version iOS de Signal a été installée 510.000 fois en Chine. Dans le monde, l’application recense plus de 100 millions d’utilisateurs sur iOS et Android.

Un signe de réussite

Cette interdiction chinoise peut être considérée comme une réussite pour Signal. Car cela signifie que l’application a acquis tellement d’utilisateurs qu’elle est considérée comme une menace pour les autorités chinoises. Le Parti communiste veut à tout prix empêcher les médias étrangers ou les dissidents d’influencer l’opinion publique chinoise.

La popularité de Signal a été notamment boostée grâce à l’intervention d’Elon Musk à la fin du mois de janvier. Il a invité ses 40 millions d’abonnés à télécharger l’application, car elle est beaucoup plus sûre que WhatsApp ou Messenger en ce qui concerne le partage de données.

En Chine, Signal avait réussi à atteindre les sommets des applis de messagerie dans les magasins d’applications. Le maître absolu reste tout de même WeChat de Tencent, qui compte pas moins de 1,1 milliard d’utilisateurs. WeChat possède d’ailleurs presque le monopole dans ce pays quand on sait que la Chine compte 1,3 milliard d’habitants.

Telegram

Telegram est la seule application de messagerie sécurisée qui n’est pas contrôlée par le gouvernement et qui existe toujours en Chine.

Depuis janvier, l’appli russe a d’ailleurs enregistré 25 millions de nouveaux utilisateurs. Dans le monde entier, l’application compte près de 600 millions de comptes actifs. En Chine, Telegram est utilisé par au moins 2,7 millions de personnes. C’est beaucoup plus que pour l’américain Signal. La question est donc de savoir pendant combien de temps Telegram pourra encore être utilisé librement en Chine avant que le gouvernement ne ferme son accès au marché.

Lire aussi: