Les Américains regardent craintivement l’armée chinoise investir massivement dans l’IA: « Le changement le plus profond de l’histoire de l’humanité »

L’intelligence artificielle va « déterminer de façon radicale » la guerre et la compétitivité économique des nations du monde entier. Les États-Unis doivent donc commencer à investir massivement dans l’IA, sinon la Chine les dépassera.

C’est ce que dit le directeur du Joint Artificial Intelligence Center du Pentagone, Michael S. Green. « Je ne pense pas que les Russes souhaitent aujourd’hui avoir acheté plus de chars. Ils regrettent de ne pas avoir acheté autre chose, à savoir des drones intelligents et d’autres véhicules », a-t-il déclaré lors d’un événement organisé par l’Atlantic Council.

M. Green affirme que la bureaucratie et la culture organisationnelle des États-Unis font obstacle au processus d’intégration de l’IA. Entre-temps, la Chine a clairement énoncé ses objectifs : elle veut être une puissance dominante en matière d’IA d’ici 2030. Le pays dispose déjà d’un porte-avions sans équipage, contrôlé par l’IA, qui peut transporter des dizaines de drones. M. Green craint que les États-Unis ne finissent par se laisser distancer par les Chinois.

Changement fondamental de la nature de la guerre

Le général américain Mark Milley regarde également l’armée chinoise avec crainte. Il s’est adressé aux cadets de l’académie militaire américaine de West Point cette semaine, mettant en garde contre le risque d’un affrontement mondial entre les nouvelles technologies telles que les « chars robots ».

« Il y a actuellement un changement fondamental dans la nature de la guerre », a alerté Milley. Pour lui, l’utilisation de l’intelligence artificielle dans les guerres constitue le changement le plus profond de l’histoire de l’humanité.

Il a noté que les États-Unis perdront bientôt leur position dominante sur la scène militaire mondiale. « Ce qui était autrefois le domaine exclusif de l’armée américaine est désormais accessible à la plupart des États ayant la volonté financière de l’acquérir ». La suprématie dont les États-Unis ont joui sur le plan militaire au cours des 70 dernières années diminue rapidement, a ajouté le général.

Moderniser l’armée

L’année dernière, la Chine a alloué 209 milliards de dollars à son budget de défense, faisant de la modernisation une priorité. L’armée chinoise a également intégré l’IA dans plusieurs systèmes, ce qui devrait lui permettre de prendre le dessus dans les guerres futures. Depuis le lancement du drone Wing Loong-1 en 2009, le pays n’a cessé de développer des systèmes guerriers intelligents et autonomes.

L’Académie chinoise des sciences et l’Institut d’automatisation de Shenyang sont parrainés par l’État et travaillent sur la recherche de véhicules « intelligents ». Tous deux travaillent actuellement sur un « système intelligent d’évitement des collisions » et sur des « machines intelligentes autoguidées ».

Identification des soldats russes tués

L’Ukraine aurait déployé un logiciel spécial qui utilise l’IA pour identifier les soldats russes tués au combat. De cette manière, les Ukrainiens espèrent retrouver les familles des Russes. En outre, le logiciel est utilisé, entre autres, pour contrôler les personnes aux points de contrôle.

Le logiciel utilisé par les Ukrainiens est celui de Clearview AI, qui a accès à plus de 2 milliards d’images provenant du service de médias sociaux russe VK. Le logiciel utilise l’intelligence artificielle pour rechercher dans sa base de données une éventuelle correspondance.

Fondée en 2017, l’entreprise a rassemblé des millions de photos dans une base de données que son logiciel de reconnaissance faciale utilise. La société affirme avoir récupéré plus de 20 milliards de photos sur Internet, notamment sur Facebook, Instagram et Twitter, ainsi que sur des sites d’information et des sites de photos d’identité. Tout cela a été fait à l’insu et sans le consentement des personnes concernées.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20