L’élite russe contourne les sanctions occidentales via les Émirats arabes unis : les cryptomonnaies leur permettent d’acheter des biens immobiliers en masse

Des milliardaires russes se réfugient dans des sociétés de cryptomonnaies aux Émirats arabes unis (EAU). Là, ils convertissent leur argent virtuel en dollars ou l’utilisent pour investir dans l’immobilier. Ces Russes semblent chercher de cette manière un refuge pour leur fortune, à l’abri des sanctions occidentales.

Une enquête de Reuters montre que le volume des transactions en crypto a fortement augmenté ces derniers jours. Par exemple, une société de cryptomonnaie des Émirats arabes unis, dont le nom n’a pas été révélé, aurait reçu de nombreuses demandes de courtiers en bourse suisses au cours des dix derniers jours, leur demandant de liquider des milliards de dollars de bitcoins.

Leurs clients russes craindraient que leurs avoirs soient gelés, la Suisse ayant indiqué que les monnaies numériques ne sont pas exemptées des sanctions contre la Russie. En raison de la neutralité des Émirats arabes unis, le pays est considéré comme un refuge sûr pour leur argent.

Investir dans l’immobilier

De nombreuses personnes essaient d’utiliser la crypto pour investir dans l’immobilier, tandis que d’autres veulent convertir la monnaie numérique en espèces et la stocker ailleurs. La plupart des richesses semblent être investies dans la ville de Dubaï.

Trois diplomates occidentaux ont déclaré à Reuters qu’ils accordaient de plus en plus d’attention aux transactions en crypto depuis quelques semaines. Ils sont sceptiques quant à la volonté des EAU d’agir activement contre les richesses russes dans l’État du Golfe, faisant référence à la position neutre du pays. Tous trois surveillent la situation, disent-ils, tout en élaborant un plan d’action.

Un autre diplomate s’attend toutefois à ce que les EAU prennent des mesures contre l’afflux de richesses russes. L’État du Golfe est, après tout, l’épicentre du commerce local de l’or et craint d’éventuelles sanctions internationales. Le pays a été placé sur une « liste grise » par les États-Unis au début du mois, en raison de la surveillance accrue exercée par la Financial Action Task Force.

La sortie vers la monnaie numérique

Suite aux sanctions occidentales, l’élite russe cherche anxieusement des moyens de sécuriser ses actifs. Les Émirats arabes unis ne se sont pas alignés sur les sanctions imposées par les pays occidentaux, car le pays est depuis longtemps populaire auprès des touristes russes. Les Russes constituaient déjà le groupe le plus important d’acheteurs de biens immobiliers avant la guerre en Ukraine.

De plus en plus de Russes cherchent à se lancer dans les monnaies numériques. Le mois dernier, un record absolu a été battu en ce qui concerne le nombre de transactions effectuées entre le rouble russe et la monnaie numérique Tether. Il semble désormais qu’il y ait un réel recours aux crypto, afin de protéger l’épargne.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20