Le yen tente de remonter la pente, mais le roi dollar n’a encore pas dit son dernier mot

La Banque du Japon est intervenue sur le marché, donnant un coup de pouce au yen. Mais l’effet n’était que de courte durée. Le dollar devrait encore gagner du terrain dans les mois à venir.

Pourquoi est-ce important ?

Grosse année pour le dollar, mauvaise année pour les autres monnaies, qui perdent en valeur face au roi dollar gonflé par les taux d'intérêt de la Fed.

Dans l’actu : la meilleure journée du yen en 24 ans.

  • Mardi, la banque centrale du Japon est intervenue sur le marché des obligations, laissant le taux de rendement des obligations aller jusque 0,5%. Avant, elle intervenait pour le limiter à 0,25%.
  • Un taux de rendement plus élevé attire plus d’investisseurs. Cela crée de la demande pour le yen : sur la journée de mardi, grâce à cette annonce, il a gagné 4% par rapport au dollar.

L’essentiel : effet limité sur la monnaie.

  • La monnaie japonaise reste néanmoins à un niveau élevé par rapport au dollar. A l’heure d’écrire ces lignes, elle se négocie à 132 yens pour un dollar. C’est déjà mieux que le niveau de 150 atteint en octobre, mais le seuil critique de 130 n’est pas encore dépassé, et le niveau de ces quatre années avant l’envol du cours en 2022 (110 environ) est encore loin.
  • L’embellie de mardi n’a d’ailleurs pas continué. Ce mercredi et jeudi, le cours est à nouveau légèrement à la hausse. Pour Goldman Sachs, cité par Reuters, le dollar devrait continuer à (re)gagner du terrain sur le yen, dans les mois à venir.
  • La raison : les obligations américaines, plus « libres », resteront plus attractives pour les investisseurs que les obligations japonaises. Elles devraient le rester dans le futur, car pour l’instant elles « surévaluent les chances de récession et sous-évaluent le cycle de la Fed ».

A l’avenir : un changement de la politique monétaire ?

  • Pour la banque, une reprise plus sérieuse du yen dépendra du fait si l’institution monétaire revoit sa politique des taux d’intérêt ou non. L’intervention sur le marché monétaire ne serait qu’un ajustement technique, qui pourrait cependant être davantage ajusté dans les mois à venir.
  • Pour Goldman Sachs, un changement dans la politique monétaire pourrait avoir lieu, à l’avenir. Si de plus en plus de signes apparaissent, cela se ressentira aussi dans le cours du yen par rapport au dollar.
  • Pour mémoire, le taux d’intérêt de la banque est actuellement à -0,1%. L’inflation augmente légèrement, mais est moins élevé qu’en Europe ou aux Etats-Unis (3,6% en novembre, en glissement annuel). La Banque centrale du Japon est d’ailleurs très réticente à augmenter les taux d’intérêt, et l’a toujours été, misant avant tout sur la croissance pour la troisième économie du monde.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20