Le successeur des Google Glass arrive : les lunettes seront testées cet été dans des lieux publics

Le géant technologique Google va procéder à des essais publics de nouvelles lunettes de réalité augmentée (RA) à partir du mois d’août. Les prototypes présenteraient un certain nombre de caractéristiques remarquables.

Les nouvelles lunettes AR que la société va tester seraient équipées de microphones, de caméras et d’un écran transparent. Ces gadgets technologiques seront utilisés pour contrôler les fonctions de traduction, de transcription et de navigation. Le logiciel de traduction pourrait même traduire en temps réel ce que dit une autre personne, ce que Google a déjà appelé « sous-titres pour le monde ».

Mais ce qui est encore plus frappant, c’est que certains de ces prototypes ne se distingueraient pas des lunettes ordinaires. Pour tuer dans l’œuf les éventuels problèmes de confidentialité, un voyant lumineux s’allume lorsque les lunettes enregistrent des données visuelles. Selon Google, ces données ne seront pas stockées. La caméra ne sera utilisée qu’à des fins pratiques, comme l’identification d’objets ou l’indication de directions.

Les personnes testant les lunettes ne seront pas non plus autorisées à les utiliser dans les écoles, les bâtiments publics, les hôpitaux, les églises et autres lieux sensibles. « Il est encore tôt et nous voulons faire les choses correctement, c’est pourquoi nous procédons lentement, en veillant tout particulièrement à garantir la confidentialité des testeurs et des personnes qui les entourent », a déclaré Juston Payne, chef de produit, dans un billet de blog. 

La vie privée a transformé Glass

L’entreprise a appris l’importance de la confidentialité grâce au projet Google Glass, la première tentative de Google de commercialiser des lunettes AR. Ces lunettes ont été testées entre 2012 et 2014, mais ont été rapidement retirées du marché.

Après tout, les lunettes Google Glass ont été fortement descendues. Selon les critiques, ces appareils pouvaient être utilisés pour prendre des photos et des vidéos de personnes sans leur consentement. Les personnes qui portaient ces lunettes ont même reçu un surnom péjoratif : les  » glassholes ».

Un certain nombre de problèmes techniques auraient également affecté les lunettes, notamment l’autonomie de la batterie qui laisse à désirer.

Des milliards investis

La société, ainsi que d’autres géants de la technologie tels qu’Apple, Meta et Microsoft, injectent actuellement des milliards dans le développement de la technologie AR. Ils espèrent ainsi provoquer un changement de paradigme dans la technologie, tout comme le smartphone a envahi le monde au cours des dernières décennies.

Bien que Google semble être l’un des leaders de la course pour le moment, beaucoup de choses peuvent encore changer. Apple, par exemple, prévoit d’annoncer ses propres lunettes l’année prochaine, selon certaines sources. Meta devrait prochainement présenter en détail plusieurs nouveaux casques. Quant à Microsoft, l’entreprise américaine a déjà des casques AR sur le marché, à savoir les HoloLens.

(JM)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20