Marchés:
Chargement en cours…

MARDI 20 OCT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Le sp.a ne veut plus du MR : la Vivaldi condamnée ?

Logo Business AM
Politique

21/09/2020 | Anthony Planus | 4 min de lecture

Joachim Coens (CD&V), Georges-Louis Bouchez (MR), Egbert Lachaert (Open Vld), Conner Rousseau (sp.a) - Isopix

Le sp.a oppose son veto au MR. Tant que le président Georges-Louis Bouchez restera à la table des négociations, les socialistes flamands refuseront de poursuivre les discussions en vue de la formation d’un gouvernement fédéral.

Le bureau de parti du sp.a a décidé de négocier sans le MR. Les négociations fédérales sont à l’arrêt depuis dimanche et beaucoup pointent la responsabilité du président du MR, Georges-Louis Bouchez.

Le sp.a ‘ne souhaite pas continuer à travailler avec un parti qui ne veut pas de solution’, a expliqué la direction du parti ce lundi, à la mi-journée.

En théorie, le cdH pourrait venir remplacer le MR et permettre à une coalition Vivaldi de tout de même réunir une majorité à la Chambre. Mais il faudrait pour cela que le président de l’Open Vld, Egbert Lachaert, accepte de dissoudre l’alliance avec les libéraux francophones.

‘L’Open Vld ne nous lâchera pas’

De son côté, le bureau élargi du MR a réaffirmé à l’unanimité ce lundi matin sa volonté de travailler pour arriver au 1er octobre à un accord sur la formation d’un gouvernement. ‘Pour nous il n’y a pas d’autre solution que la Vivaldi’, a déclaré le ministre wallon Jean-Luc Crucke à la sortie du bureau élargi.

Les libéraux ont également réaffirmé leur soutien à leur président, Georges-Louis Bouchez, et à la Première ministre Sophie Wilmès, pour les négociations fédérales.

Enfin, une source libérale a indiqué à La Libre ne pas craindre une éventuelle trahison de la part des libéraux flamands. ‘L’Open Vld ne nous lâchera pas. Notre alliance est canon’, a-t-elle assuré.

Réunion à haut risque au Palais d’Egmont

Malgré tout, les présidents des sept partis d’une éventuelle coalition Vivaldi se sont retrouvés ce midi au Palais d’Egmont pour tenter de reprendre les négociations interrompues la veille.

Egbert Lachaert et Conner Rousseau sont attendus chez le roi plus tard dans la journée. Il devait initialement lui remettre leur rapport final et proposer le nom d’un formateur et futur Premier ministre. Il semble que cela ne soit désormais plus à l’ordre du jour.

Fin de mission pour Lachaert et Rousseau?

Selon De Tijd, Egbert Lachaert et Conner Rousseau pourraient même jeter l’éponge et annoncer au roi la fin de leur mission de préformation, s’il l’on en croit les échos émanant de l’entourage du premier cité.

Si tel était le cas, cela signerait vraisemblablement la fin des espoirs pour une coalition Vivaldi. Cela signifierait aussi que Georges-Louis Bouchez a décidé de ne pas céder lors de la réunion de la dernière chance de ce midi, et qu’il est prêt à activer son plan B: tenter de prolonger l’actuel gouvernement Wilmès, d’une manière qui reste encore à déterminer.

D’autres observateurs ne voient plus qu’une solution: de nouvelles élections.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    40.388.802
  • Nombre
    de décès
    1.118.083
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    230.480
  • Nombre
    de décès
    10.443
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour