Le revirement tardif de Jane Birkin

Le sac à main en peau de crocodile « Birkin Croco » portant le nom de Jane Birkin est l’un des objets de mode les plus chers et les plus sollicités au monde avec des listes d’attentes de plusieurs mois. Récemment, la chanteuse a demandé à Hermès, la célèbre maison de luxe, de « débaptiser » le mythique sac qui porte son nom depuis 1984. La raison ? Le revirement de Jane Birkin est un signe de protestation contre les mauvais traitements infligés aux animaux lors de leur abattage.

Selon un communiqué de presse, la chanteuse a décidé de « débaptiser » le sac en peau de crocodile après avoir été alertée des pratiques cruelles réservées aux crocodiles lors de leur abattage. Jane Birkin souhaite donc que le « Birkin Croco » ne porte plus son nom jusqu’à de meilleures pratiques soucieuses des normes internationales soient utilisées lors de la conception du sac.

Jane Birkin aurait pris sa décision après avoir eu accès à une séquence vidéo de l’ONG PETA (People for the Ethical Treatmet of Animals) où l’on peut observer le dépeçage de crocodiles à la scie dans un élevage du Texas. Hermès a pour sa part affirmé avoir été choqué par les images mais selon la maison de luxe, les peaux de crocodiles de cette ferme ne sont pas employées lors de la fabrication de son sac. Hermès déclare en outre respecter les standards les plus rigoureux dans le traitement éthique des crocodiles. Une enquête aurait d’ailleurs été ouverte, assure Hermès.

Le modèle en crocodile de ce sac est disponible à partir de 33.000 euros. Il est également souvent proposé lors d’enchères. Au début du mois de juin, un exemplaire avait été vendu lors d’une vente de la maison Christie’s à Hong Kong au prix de 202.000 euros.