Le milliardaire John Paulson : « Crypto ? Ça n’a pas de valeur intrinsèque. Investissez dans l’or »

John Paulson, le gestionnaire de fond d’investissement qui s’est enrichi dans les années précédant la crise financière de 2008 en étant l’un des premiers à spéculer contre le marché immobilier américain, ne croit pas aux cryptomonnaies. Il est beaucoup plus intéressé par l’or, dont la valeur va beaucoup augmenter dans les mois à venir, estime-t-il.

Il y a autant d’opinions sur la crypto qu’il y a d’investisseurs. Mais si, par le passé, vous êtes devenu milliardaire en faisant le bon pari à contre-courant, les gens vous écoutent un peu plus. John Paulson est une telle personne. Il a gagné la somme colossale de 4 milliards de dollars en 2007 en spéculant sur un effondrement du marché immobilier américain. Un an plus tard, la crise financière a éclaté.

Dans une interview accordée à Bloomberg TV, il fait la lumière sur les cryptomonnaies telles que le bitcoin. « Les cryptomonnaies sont une bulle », dit-il. « Je décrirais la cryptomonnaie comme une offre limitée et vide [limited supply of nothing, ndlr]. S’il y a plus de demande que l’offre limitée, le prix augmente. Si la demande est plus faible, le prix baisse. Mais il n’y a pas de valeur intrinsèque attachée à chacune des crypto-monnaies, si ce n’est que l’offre est limitée. »

Pourtant, il ne va pas spéculer sur un crash du marché des crypto-monnaies en vendant à découvert, par exemple, le bitcoin. Les prix du bitcoin et d’autres monnaies pourraient augmenter fortement à court terme, ce qui rendrait coûteux et risqué pour les vendeurs à découvert de maintenir leur stratégie.

L’or

Paulson croit en l’or. Il s’attend à une forte inflation, ce qui entraînera une fuite massive de liquidités et d’obligations parmi les investisseurs du monde entier. « L’or est alors un refuge logique, mais l’offre sera trop faible pour répondre à la forte demande. Cela entraînera une hausse supplémentaire du prix de l’or, créant ainsi une spirale auto-alimentée », prédit le super investisseur.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20