‘Le Guide Politiquement Incorrect de l’Amérique Latine : Le trésor nazi d’Evita Peron

Eva Peron, aussi connue sous le surnom d’Evita, était la seconde femme du Président Juan Peron, et elle demeure encore aujourd’hui très populaire, 60 ans après son décès du cancer. Sa fondation a fait construire des hôpitaux, des écoles et des orphelinats dans des régions pauvres. Sur le plan politique, elle était une carte maîtresse pour son mari.

Celui-ci avait aidé des Nazis, dont Adolf Eichmann et Josef Mengele à  fuir l’Europe après la Seconde Guerre Mondiale en leur offrant l’asile en Argentine. Or, dans un nouvel ouvrage, « Le guide politiquement incorrect de l’Amérique Latine »,  deux journalistes brésiliens, Leandro Narloch et Duda Teixeira, suggèrent qu’Evita serait parvenue à s’emparer de biens provenant des patrimoines de familles juives riches tuées dans les camps de concentration. « Peron lui-même avait évoqué des biens d’origine allemande et japonaise, dont le gouvernement argentin aurait pris possession », indiquent les auteurs.

Le livre offre d’autres révélations : Simon Bolivar, le héros de l’Amérique Latine, craignait que les Noirs, les Indiens ou les métis ne s’emparent du pouvoir, et ne mettent en place leur propre gouvernement. Salvador Allende, le Président chilien marxiste des années 1970, qui s’est suicidé en 1973 lors du coup d’état militaire du Général Pinochet, y est accusé d’avoir étouffé les média, et d’avoir envisagé une politique de stérilisation sur le modèle de celle des Nazis, pour éliminer les maladies génétiques.

L’ouvrage a déclenché une vague de controverse. Pour certains historiens, il a le mérite de lancer le débat, tandis que d’autres lui reprochent son manque de précision historique. Les auteurs expliquent que leur livre n’a pas vocation à être un livre d’histoire à proprement parler, mais qu’ils souhaitaient engager le dialogue à propos de la présentation de l’histoire dans les manuels scolaires.  « Nous voulions montrer le côté déplaisant des héros de l’histoire », explique Narloch. 

 

Plus
Lire plus...
Marchés