Le congé scolaire de Toussaint prolongé de 3 jours, le supérieur en code orange

Isopix

Programmées la semaine du 2 au 6 novembre, les vacances de la Toussaint vont être prolongées jusqu’au mercredi 11 novembre inclus pour les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et ce afin de tenter d’enrayer l’explosion des cas de Covid-19.

La ministre de l’Éducation, Caroline Désir (PS), et les acteurs de l’enseignement, réunis ce jeudi midi en visioconférence, ont finalement convenu de prolonger le congé de la Toussaint de trois jours. Alors que le nombre d’infections au coronavirus ne cesse d’augmenter dans notre pays, le monde de l’enseignement doit faire face à une explosion des cas au sein des écoles et à un fort taux d’absence parmi le corps enseignant.

Cette décision fait suite à la demande formulée en début de semaine par le Segec (Secrétariat général de l’enseignement catholique) de prolonger le congé de la Toussaint d’une semaine entière. Un compromis a finalement été dégagé pour que la prolongation se limite à trois jours, dont le 11 novembre de toute façon férié.

Une manière de ‘casser la propagation du virus au sein des écoles’, selon Etienne Michel, directeur général du Segec, sur le site du Soir.

Il a par ailleurs également été décidé ce jeudi que les écoles resteraient en code jaune. Les cours à distance pour les années du secondaire ne seront pas renforcés, pour le moment.

L’enseignement supérieur francophone en code orange

On a également appris ce jeudi que l’enseignement supérieur francophone passerait en code orange dès lundi.

Cette décision a été prise au terme d’une réunion entre la ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Glatigny (MR), et plusieurs représentants du secteur. Les modalités pratiques du code orange doivent encore être précisées, ce qui devrait être fait lors d’une réunion programmée ce vendredi.

Toutefois, on sait déjà que 80% des cours devraient se faire à distance. Sauf en ce qui concerne les étudiants de première bac, pour qui le jaune sera maintenu.

Le Conseil des Recteurs francophones avait déjà annoncé que, pour les activités regroupant plus de 50 étudiants, un présentiel sera limité à une place sur 5 ou un passage à l’enseignement à distance.

À noter que le comité de concertation prévu vendredi également pourrait avoir un impact sur les futures modalités.

Lire aussi: